Chroniques, Made In France — 27 avril 2021 at 13 h 36 min

STONE HORNS – Rise Of Apophis

by

Au pays de Frédéric Mistral, il y a un groupe qui fait parler de lui, non pas en cultivant l’art de la langue provençale, mais en maniant les six cordes et autres futs. Né il y a quelques années de la tête de son chanteur et leader Devf, Stone Horns propose aujourd’hui sa deuxième offrande sur l’autel des musiques extrêmes. Après un « The Beast Inside » largement plébiscité et annonçant haut et fort l’arrivée dans nos terres du digne rejeton de Machine Head, le groupe sort le encore plus prometteur « Rise of Apophis ».

Si le premier album était sorti entièrement de la tête de son chanteur, celui-ci bénéficie d’un songwriting collaboratif et d’une très grosse prod. Il serait tellement facile de faire le rapprochement avec des groupes références, mais, Stone Horns marque définitiveent son territoire en cultivant un touche qui lui est propre. Il y a une pluralité d’influences qui font de cet album une explosion en bouche. L’auditeur n’a que très peu de temps de répit dans un album qui déroule à 100 à l’heure. Riffs et blast beats s’entremêlent à merveille pour démontrer que la bête est lachée et qu’elle compte bien marquer les esprits à grand coups de screams bien placés. Mon seul bémol, c’est pourquoi prendre le temps de chanter ? A un moment, il faut arrêter avec ce besoin perpétuel que vous avez les gars à vouloir apporter une touche de mélodie vocale : ne vous inquiétez pas, vous avez des guitaristes pour ça, pas besoin de perdre de temps à chanter, ce n’est pas parce que certains groupes font des conneries qu’il faut faire la même chose ! Et puis quand gueuler devient un art super bien maîtrisé, il est dommage d’en priver l’auditeur. On parlait du riff il y a quelques minutes, c’est compliqué d’innover en terme de mélodies, mais là il y a une réelle réflexion sur comment emmener les choses et comment les développer. Moi qui fais toujours une indigestion de notes lors des solos, je trouve que sur ce coup ça reste bien exécuté et plutôt intelligent.

Bref, là où d’autres groupes sudistes s’endorment, d’autres réveillent la bête qui sommeillait en eux pour proposer une petite bombe dans le paysage métallique français. Loin de se reposer sur leurs lauriers, les Stone horns ravivent la flamme et proposent aujourd’hui un album de très bonne facture qui annonce un tournant dans leur carrière. Il n’est donc pas anodin de les voir rejoindre le roster de M&O Music, et on est en droit de penser que pour eux, le meilleur est à écrire. En espérant que cet album puisse être défendu de meilleure manière que le dernier, étouffé par ce virus de merde. Bien joué Devf ,maintenant à vous de confirmer en live !

https://fr.stonehorns.com/

https://www.m-o-music.com/

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :