Chroniques Old — 2 novembre 2015 at 7 h 59 min

Metal Allegiance – Eponyme – Nuclear Blast Records

by

Metal Allegiance

Toi qui cherches à savoir ce qu’est le Metal, il n’y a pas trente-six moyens. Soit tu pioches des groupes au hasard sans vraiment savoir vers quoi tu te diriges, soit tu écoutes l’album de Metal Allegiance. Pourquoi ? Mais enfin quelle question ! Rien que le nom devrait te faire comprendre ! Bouges pas, je vais t’expliquer.
Un jour quatre bonhommes ont décidé de lancer un projet grâce auquel ils pourraient s’éclater avec de nombreuses personnalités. Ces quatre bonhommes sont Mark Menghi, David Ellefson, Mike Portnoy et Alex Skolnick. J’espère que tu commences à comprendre qu’on ne parle pas de n’importe qui. Mais finalement ce projet, qui à la base avait pour but de rendre hommage aux grandes années du Heavy Metal, a abouti à ce sublime album.

Tu te doutes maintenant que cet album n’a pas été écrit seulement par nos quatre gaillards. Autant dire que je n’ai jamais vu ça, et ça doit même être assez rare, une telle brochette d’artistes. On retrouve Phil Anselmo, Randall Blythe, Chuck Billy, Phil Demmel, Gary Holt, Alissa White-Gluz, et aussi à ma grande surprise Charlie Benante qui s’est levé de sa batterie pour prendre la guitare. C’est bon je t’ai mis l’eau à la bouche ? J’espère, parce que je les ai pas tous nommés pour te laisser quelques surprises quand t’écouteras l’album.
Laisse moi te dire une chose, tu vas prendre ton pied du début à la fin, tu vas découvrir ce qu’est le Metal sous à peu près toutes les coutures. Par moment ça sonnera Thrash, ou tout simplement comme du bon vieux Heavy bien old-school. Bien qu’il soit difficile de dire quel titre est le meilleur, je dois avouer que ma préférence va vers « Dying Song » avec Phil Anselmo qui a lui-même écrit les paroles bien entendu. Elle a un son absolument parfait, ça te prend aux tripes. Mais il y a aussi « Gift of Pain » qui nous offre un excellent solo de guitare grâce au duo Skolnick/Holt. Enfin bon, t’as compris l’idée, tout est bon, rien à jeter ! Mais à la fin de cet opus, tu as une cover de « We Rock » en hommage à Ronnie James Dio. C’est la cerise sur le gâteau. Impossible de faire mieux ! Ca te donne juste envie de prendre ta gratte et de jouer par-dessus.
Maintenant que t’as compris ce qu’il te reste à faire, lève toi, marche, et achète cet album. Il est la grande surprise du cru 2015.

http://www.metalallegiance.com/

https://www.facebook.com/metalallegiancetour?fref=ts

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :