Concerts Old — 27 octobre 2015 at 8 h 16 min

[LIVE REPORT] RECUEIL MORBIDE – HIDEOUS DIVINITY – SHAYTAN – 24.10 – Le Rat’s –Puget/Agens ( 83)

by

Voilà qui fait plaisir à voir. Une nouvelle salle qui ouvre ses portes dans le Var. Le Rat’s a ouvert ses portes au milieu du mois de septembre et annonce la couleur : In Rock We Trust. Autant dire que ça ne risque pas de zouker beaucoup, mais je me demande si tout miser sur le rock en 2015 ça paye vraiment. Toujours est-il que la région de Fréjus avait besoin d’une vraie salle de concert et que c’est chose faite. Après ouvrir une salle c’est très bien, venir aux concerts c’est encore mieux, ce soir seul une quarantaine de personnes a fait le déplacement pour une affiche qui s’annonce prometteuse, mais dépourvue de groupe local ce qui à mon avis justifie le peu d’affluence.

Shaytan arrive droit d’Annecy et n’est pas venu pour lacer des cravates. La musique du combo taille dans le gras et n’est que déferlante de riffs tous plus ravageurs les uns que les autres. Les mecs n’ont que faire du peu d’affluence et mettent du cœur à l’ouvrage. Le public n’est que peu réactif mais n’a pas l’air non plus de s’ennuyer. Un temps de jeu très sympathique ce qui permet de nous montrer l’étendue des capacités techniques des musiciens. Le seul hic de ce live c’est le son. Autant les lights seront au top pendant l’ensemble des prestations autant le son n’y est pas et c’est un style qui mérite une qualité d’écoute optimum afin de pouvoir profiter de chaque instrument. Là par moment c’est le brouhaha ce qui gâche un peu la fête. Une belle prestation tout de même.

Hideous Divinity eux débarquent d’Italie. Comme le dirait Jo bassiste de Recueil Morbide « c’est un groupe qui débite des riffs encore plus vite que ce que Lucky Luke dégaine son arme. » Là encore le niveau technique des musiciens est indéniable, mais la qualité sonore n’est pas au mieux. Le Death Metal délivré par le groupe n’est qu’annihilation totale de nos esgourdes, le groupe nous envoie direct aux portes des abîmes. Pas de répit dans ce set exécuté à 100 à l’heure, à peine les pauses entre les morceaux nous permettent de digéré cette déferlante de riffs. Un bon set qui aurait mérité de bénéficier d’un meilleur son, mais un beau set tout de même.

15 années d’existence et 5 albums à résumer dans un set très court ce qui oblige Recueil Morbide à faire l’impasse sur ses premiers méfaits. « Morbide Collection » se taille la part belle du set, mais en même temps c’est normal cet album est truffé de pépites qui font mouche en live. On remarquera l’effort pour le son, je pense qu’on a là le meilleur mixage de la soirée. Les zicos ont une pèche d’enfer et Jérôme est très en voix ce soir. Les morceaux sont tous réinterprétés de manière assez fidèle à l’album et c’est un vrai plaisir pour nos oreilles. Pas ou peu de temps mort dans ce set qui nous achève à la manière d’un rouleau compresseur. La qualité technique et l’exécution millimétré montre là, toute l’expérience musicale des musiciens et la maîtrise du sujet. Voilà un groupe qui ne lésine pas sur son investissement scénique, sans amoindrir la qualité musicale. Bref un set comme on les aime. Ce genre de concert où quand ce joue le dernier morceau tu te dis « Ah ben merde c’est déjà fini ? Putain non allez encore quelques- uns ». Bref c’était énorme.

En voilà une bonne soirée, dans une salle toute neuve est prête à nous faire vivre de vrais grands moments de musique, enfin si le public joue le jeu. Noter pour les sudistes que Recueil Morbide sera de retour le 27 novembre à Montpellier. Alors, si vous avez envie d’un peu de poésie made in Franche comté vous savez où aller.

Merci à Jo et l’ensemble de Recueil Morbide pour l’invitation, merci à l’équipe du Rat’s pour cette belle soirée.

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :