Concerts — 1 février 2016 at 9 h 23 min

[LIVE REPORT] IN OTHER CLIMES – CONSTRICTED – NOTHING FROM NO ONE / 29 .01 / Secret Place

by

12274766_769931319778210_5972725951371476695_n

De l’amour, de la finesse au programme de la Secret Place ce soir, un plateau 100% français, ce qui m’emmène à me poser la question : est-ce que les groupes français sans groupes ricains arrivent encore à remplir les salles ? La réponse est oui, mais bon ce n’est pas l’affluence d’un Agnostic Front ou, pour rester dans le français, un Benighted.

C’est les locaux de Nothing From No One qui ouvrent les hostilités devant un parterre encore un peu clairsemé. On sent bien le gros potentiel musical des zicos, en même temps quand t’as officié dans Eyeless, entre autres, t’as pas d’autre choix que de te défoncer. Très peu de temps morts dans ce set qui sait proposer des choses pertinentes sans toutefois révolutionner le style. En même temps le Hardcore ça se révolutionne pas, hein, ça se vit. Les musiciens ne s’économisent pas et envoient le bousin. La petite reprise de Madball passe plutôt bien et on tire doucement vers la fin du set. Bravo, le job est fait. À noter que le groupe jouera en mars au Black sheep, mais aussi dans un fest pour la protection des animaux en Mai le 21, à ne pas louper.

Place aux parisiens de Constricted. Là encore, le CV est pas mal et les mecs connaissent très bien leur job. Une énergie sur scène indéniable et un chant qui nous rappellerait indéniablement les grandes heures des groupes belges tels les Arkangel ou Deviate. Tiens d’ailleurs on nous gratifie du morceau qui a été écrit avec Dany, le vocaliste de Deviate. Chacun se dépense sans compter et la mention spéciale revient au batteur qui martèle ses fûts comme un beau diable. Perso je vais retenir le titre hommage aux victimes des attentats parisiens. Et dire que le jour de l’hommage national, on nous a fait jouer Nolwen mes couilles et je sais plus qui, voilà des personnes qui auraient dû rendre hommage à ces victimes, des Parisiens qui font du bruit savamment pour rendre hommage à des gens morts sous le bruit des balles. Bref passons et retenons que le groupe n’a pas fait semblant et nous a offert un très bon set, moi je dis revenez vite dans le sud qu’on en reprenne une dose. À noter aussi que les gars sortiront un Ep courant de l’année, à côté duquel il ne faudra certainement pas passer.

Alors, là on voit de suite pour qui le public est venu, la salle est pas mal remplie (allez, entre 70 et 100 personnes) et il ne faudra que quelques secondes pour voir les afficionados du Mosher Team faire voler les jambes jusqu’au plafond. In Other Climes donnent la part belle à leurs deux derniers albums en faisant toutefois l’impasse sur le titre « My War My World » sorti le jour même. Le son est plutôt bon et les musiciens en très grande forme. Pas de repos entre les titres et pas de blabla inutile. Si aujourd’hui il ne devait y avoir qu’un mot d’ordre, ce serait « BASTON » . En définitive je me rends compte que ces mecs déroulent des tubes en puissance, si on peut parfois reprocher aux groupes de jouer la facilité, eux ont su proposer quelque chose de réellement bon en matière de Hardcore. Il est vrai que si la scène française regorge de groupes redondants, eux tirent largement leur épingle du jeu. Ça but et devant ça pit sévère. D’ailleurs c’est tellement bon que quand on nous annonce la fin du set je me retourne et me dis merde, j’en aurais bien repris une petite dizaine de plus.

Bref oui effectivement les groupes français peuvent encore remplir des salles et proposer une musique pertinente. Oui une fois de plus la Secret Place nous a proposé une soirée bien ficelée. Bravo à eux et merci aux groupes sans qui on se ferait chier dans nos canapés un vendredi soir. Et si je devais retenir une seule phrase de la soirée, ce serait « ne venez pas voir que des groupes ricains » : oui, soyez curieux bordel, et donnez leurs chances aux bons groupes français. Bravo : un beau plateau pour une belle soirée.

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :