Concerts Old — 7 février 2017 at 8 h 44 min

[LIVE REPORT] Devin Townsend Project + Between The Buried And Me + Leprous – 05.02 – Le Moulin – Marseille ( 13)

by

Alors là moi je dis Trendkill et le Moulin ont fait très fort. Salle comble, un dimanche soir à Marseille ?  C’est rare, mais il faut dire que l’affiche est plutôt alléchante, la date unique dans le sud de la France explique aussi que certains n’ont pas hésité à faire des kilomètres pour venir voir ça.

19h00 pétantes, Leprous entre en scène et va nous délivrer un set de toute beauté. Il est à noter que ceux-ci bénéficient d’un son irréprochable, qui nous laisse profiter de la qualité d’interprétation des musiciens. La mise en place est des plus pointilleuses, la batterie joue avec les nuances et nous propose une exécution d’une justesse et d’une précision des plus efficaces. La section guitares / basse est des plus carrée, il n’y a pas de branlage de manche inutile, et c’est vachement puissant. La palme revient au chanteur: quelle voix !!!! Faut le vivre pour le croire, c’est béton. Seul bémol, ben oui il en faut bien un, c’est la trop courte durée du set. J’en aurais bien repris une petite demi-heure de plus.

Between The Buried And Me. Voilà un groupe qui m’a mis une claque en festival et sur album. Le truc, c’est que pour profiter des prouesses techniques et de mise en place, il faut bénéficier d’un son optimum. De là où j’étais, il y a des moments où il devenait compliqué de comprendre quelque chose à ce qui nous était proposé.  Un set béton où la durée des morceaux avoisine souvent les 10 minutes. Des plans parfois décalés mais une efficacité redoutable. Chaque passage tranquille nous annonce une déferlante sonore dans la foulée. Pas ou peu de pause dans un set qui aurait tout de même mérité un son plus travaillé. A revoir dès que possible.

A 21h00, c’est Devin Townsend qui investi la scène avec son band. Autant dire que la salle exulte, tant la chance d’avoir un tel musicien dans le sud est rare. Le plaisir de la foule est communicatif au vu du sourire que le guitariste affichera tout au long du set. 14 titres, alors je dois avouer que perso tout n’a pas remporté mon suffrage, mais le show est vraiment bien foutu. Le gars va aller piocher dans une grande partie de sa discographie « Ocean Machine « , « Physicist », « Accelerated evolution » « Addicted » « Transcendence » « Epicloud » « Deconstruction ». Bref, franchement les fans du groupe ont l’air de prendre leur pied sévère.  A mon sens, il y avait un peu trop de clavier dans le mixage ce qui fait qu’à certains moments cela étouffait un peu le rendu des autres musiciens. Un Devin plein d’humour, très complice avec son public, d’une virtuosité indéniable.  Sans m’étaler plus, c’était un putain de concert !

Comme le dis l’adage, « Les absents ont toujours tort ». Il ne faudra pas louper Helmet dans un Moulin en version Club le 20 février. Et il faudra aussi être là pour Sonata Arctica le 5 Mars ainsi que Magma le 10 du même mois. On vous aura prévenu, alors jetez-vous sur la billetterie !

 

 

 

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :