Chroniques — 25 mars 2016 at 7 h 43 min

DESTROYERS OF ALL – Bleak Fragments

by

destroyers of all - bleak fragments cover

Au Portugal, il n’y a pas que de la morue, du porto et des poils. Il existe aussi un groupe de thrash death metal progessif appelé Destroyers Of All depuis 2011. En 2013, ils ont sorti un EP intitulé Into The Fire et en ce mois de mars 2016, leur premier album vient de voir le jour : Bleak Fragments, de son petit nom. Cet album est juste une pure merveille.

Mais pourquoi suis-je aussi catégorique ? Tout simplement parce que les portugais ont pondu un album musicalement gigantesque avec quelques surprises de taille, et qu’il n’y a absolument rien à balancer (sauf peut-être la tête qui headbang toute seule). Après une intro musicale qui donne déjà le ton, c’est parti pour 9 morceaux tous aussi géniaux les uns que les autres, pour plus de 55 minutes de folie. Dès la première écoute, c’est la grosse baffe dans la gueule ! C’est juste hallucinant car tout y est : du thrash, du death, du prog mais aussi des partages en couille jazzy, symphoniques… Destroyers Of All porte très bien son nom. Ils vont tout « niquer » sur leur passage avec cette galette ! Depuis la première écoute, il ne se passe pas un jour sans que l’album tourne minimum 2 fois dans mes cages à miel. Musicalement, ils arrivent à passer d’un passage ultra sauvage à une mélodie toute sympathique pour ensuite faire un break avec une technicité exemplaire mais sans tomber dans le branlage de manche démonstratif. Bref, vous l’aurez compris, je suis totalement conquis par ce Bleak Fragments de Destroyers Of All et ça ne sert à rien d’en dire davantage, mieux vaut laisser place à l’écoute.

http://www.destroyersofall.com

http://www.mosherrecords.com

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur

One Comment

  1. Pingback: Le Daily Top 2016 de l’équipe Daily Rock France – jour 5 | Daily Rock France

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :