Chroniques Old — 14 janvier 2016 at 8 h 43 min

Zeus – Motomonotono

by

zeus-motomonotono

Parfois je me demande comment je choisis les groupes que je vais chroniquer. Là c’est la pochette qui m’a attiré, deux mouflons qui luttent pour qui, pourquoi , j’ai voulu savoir. Par ailleurs quand je vois marqué Mathcore je me dis : yes banco ça va chier. Et ça chie !!!

Le duo italien revient sur le devant de la scène Mathcore / Noïse après deux années à défendre « Opera », qui n’était pas très éloigné musicalement de ce que le duo vient nous proposer.
Je vous avoue qu’il faut avoir une oreille avertie, car ce n’est pas abordable pour tout le monde, perso cela m’a beaucoup rappelé mon époque « Sabot », groupe qui réunissait une batteuse et un bassiste. Là, la formation est similaire et le propos musical en est très proche.

Les morceaux oscillent entre diverses ambiances, soit très musclées, soit calmes. Breaks, syncopes, harmoniques, sons triturés sont au programme. On prend le temps parfois d’étendre les plans pour vous marteler derrière un rythme dévastateur. Parfois Punk parfois expérimental cela nous plonge dans le monde des groupes tel que ZU par exemple (à l’ancienne époque). On a souvent l’impression que notre cerveau en perd le nord tellement le son est écorché et nos oreilles en saignent presque.

Chez Zeus on ne s’embête pas avec du chant on laisse aux deux instrumentistes le soin d’exprimer tout l’art de leur excentricité. En définitive, les musiciens nous livrent là un album joué à fond les ballons, nous offrant un grand moment de musique « expérimentale ». Voilà un disque taillé pour la musicothérapie, si vous cherchez la confrontation d’émotion, si vous souhaitez être partagé entre l’amour de leur musique et une soudaine envie de jeter le disque dans une friteuse, et bien vous avez trouvé chaussure à votre pied. Personnellement je pense que tout n’est pas à jeter dans cet album, mais la répétition du concept à chaque titre, et le manque de renouvellement de la formule me lassent rapidement et m’invitent à passer à des musiques plus concrètes. Je ne renie pas le travail effectué par le duo Italien mais m’interroge sur le message qu’ils ont voulu faire passer.

https://zeuspower.bandcamp.com/album/motomonotono
http://www.klonosphere.com/

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :