Chroniques — 29 mars 2017 at 6 h 47 min

WOLFHEART – TYHJYYS

by

En 2017, est-il encore besoin de présenter le prolifique Tuomas Saukonnen, homme aux multiples facettes et aux capacités de composition incroyable. Celui-ci claque la porte à un bon nombre de projets en 2013 pour se donner du temps pour composer des albums avec Wolfheart. Et autant dire que depuis cette date, le gars ne chôme pas, puisque tous les deux ans le groupe nous livre un nouvel album. 

On sait que le Death Melo finlandais n’est pas réputé pour exhorter les émotions. Le plus souvent, on remarque que la musique finlandaise est un peu comme la météo et les saisons : froid, sans trop de sentiments, si on devait lui donner une couleur, pour une fois on changerait du noir habituel pour adopter le blanc. C’est un peu comme cette sensation de tristesse, d’absence de joie dans la musique qui ressort souvent de ce type d’album.  Il faut attendre plusieurs écoutes pour que cette mélancolie laisse place au talent d’exécution et de composition. Loin d’être un chef d’œuvre d’innovation, on saluera quand même la qualité d’enregistrement qui nous donne vraiment l’impression de nous promener au milieu de contrées sauvages et froides.

Les guitares acoustiques et claviers n’apportent qu’un supplément à cette sensation, l’album déroule tranquillement et aucune sensation de lassitude ne vous gagne. L’apaisement serait peut-être un mot plus juste. Bref, il faut savoir parfois ne pas s’étendre sur les sujets. Du Death Melo vous en avez déjà tous écouté et vous savez à quoi ça ressemble. Ben là c’est pareil, il n’y a strictement rien qui ressort du lot, mais a contrario, ça reste un album qui vraiment s’écoute très bien. Pas d’exubérance technique, pas de déferlante haine trop prononcée, pas de branlage de manche inutile, mais une façon de faire chanter la guitare lors des solos qui n’est vraiment pas mal du tout. La pochette n’est pas des plus époustouflante, mais elle nous met bien dans le thème de l’album avec ce paysage enneigé.

Enfin, ce n’est pas l’album du siècle, mais ce genre de musique prend toute son ampleur en live. Alors nous attendons  petite incursion en France pour nous faire une idée par nous même.

https://www.facebook.com/WolfheartRealm/

http://www.spinefarmrecords.com/

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire