Chroniques — 5 mai 2020 at 8 h 27 min

THE STROKES – The New Abnormal

by

 

Sept ans qu’ils n’avaient rien sortis, The Strokes, le groupe dont je me traîne la discographie dans tous mes baladeurs depuis mon adolescence est enfin revenu.

Les new-yorkais sont de retour après quelques aventures de leurs côtés avec Julien Casablanca à leur tête qui a de son côté fait notamment une collaboration remarquée avec The Voidz.

Sa voix douce nous transporte toujours dans la mélancolie dès les premiers morceaux de l’album pour mieux nous réveiller avec « Brooklyn Bridge To Chorus » et ses paroles bien tristes.

Julian, qui chante toujours aussi juste est accompagné de ses acolytes Fabrizio Moretti (batterie), Nikolai Fraiture (basse), Nick Valensi (guitare) et Albert Hammond Jr (guitare).

Alors que l’écoute de l’album continu, nous sommes transportés dans le passé à l’époque de la grande période du groupe. En effet, les guitaristes sont là pour nous rappeler avec nostalgie que leur duo est toujours aussi efficace dans des morceaux tels que « Why Are Sunday’s So Depressing ? » ou « Not The Same Anymore« . La nostalgie est d’autant plus grand quand on voit leur promo style vintage néon.

Les Strokes sont enfin réunis et ça fait plaisir à entendre, je m’écoute personnellement l’album en boucle depuis une semaine et je prends toujours autant de plaisir. Cet album n’est pas une révolution pour eux, ils ont déjà fait mieux mais ils ont aussi fait bien pire. Ils ont réussi à raviver le rock dans ces temps troubles, pas de ligne de basse mythique à la « Reptilia » ou de démarrage en célèbre comme « Heart in a cage« , mais un album aux notes enivrantes qui saura se faire une bonne place dans leur discographie.

Tout de même, l’harmonie qui s’en dégage m’inspire un sentiment de quiétude bien agréable, je ne m’en lasse pas. Espérons maintenant que cette réunion marquera un vrai retour du groupe.

https://www.thestrokes.com/

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 1   Moyenne : 1/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :