Chroniques — 31 juillet 2019 at 12 h 01 min

THE DAMNED THINGS – High Crimes

by

Peut-être les aviez vous oubliés, ou bien peut-être que vous ne les connaissiez pas, mais The Damned Things est de retour après neuf ans d’absence. Je vais être honnête je ne connaissais pas cette formation. J’étais au courant que le guitariste Scott Ian avait plusieurs projets annexes à Anthrax mais sans jamais avoir pris le temps de m’y intéresser. Puis le hasard m’a mené sur le premier titre sorti pour faire la promotion de cet album, Cells (en écoute en bas de l’article). Ma curiosité a été piqué grâce à un clip assez sympa, dans le genre absurde et un peu bourrin. C’est d’ailleurs ce morceau qui ouvre le bal de ce dix titres. Avant d’aller plus en avant dans l’analyse, on notera quelques changements dans le line-up. Aujourd’hui le groupe est composé de : Scott Ian (Anthrax), Keith Buckley (Every time I die), Joe Trohman (Fall out boy), Andy Hurley (Fall out boy) et enfin Dan Andriano (Alkaline Trio).

En voyant un tel mélange des genres entre tous ces types, on est en droit de se demander vers où ça peut bien aller ? Et bien ça se dirige vers un bon punk-rock moderne, avec de bonnes variations et quelques prises de risques. On ressent vraiment quelque chose de différent de ce que ces gars proposent dans leurs groupes respectifs. Le premier titre pose les bases d’un album qui ne fera pas dans la dentelle. Régulier, puissant et variés sont les mots définissant le mieux ce retour. Il a tout ce qu’il faut pour plaire à un public large. Un peu de temps vous sera peut-être nécessaire pour l’appréhender à sa juste valeur. Je dois avouer que j’avais du mal à aller jusqu’au bout des dix titres. Mais quelques-uns sortent particulièrement du lot. Omen et son rythme lent pouvant rappeler MuseCarry A Brick a quand a elle un refrain ayant une forte capacité à rester en tête pendant toute une journée et à vous faire garder l’envie de l’écouter. Mieux vaut ça que de vouloir se cogner la tête contre les murs pour se l’enlever. Invincible est le seul titre sur lequel j’émets encore des doutes à cause d’un aspect teenage-rock trop marqué par le chant et sa mélodie.

En ressort donc une ambiance générale plutôt sympa. Un album qui met en joie sans se prendre la tête. Les sons sont solides, se mélangent bien, tantôt autour de la guitare, tantôt autour de la basse et enfin un lead guitar qui se démarque beaucoup sans en faire des tonnes mais par la simplicité et la volonté de servir la musique. Les principales règles de la musique sont ici respectées avec envie et passion.

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :