Chroniques, Made In France — 5 janvier 2016 at 8 h 39 min

THE CHRIS ROLLING SQUAD – Eponyme

by
a2555272244_10
Le Blues est l’une des formes d’expression musicale avec laquelle on ne peut résolument pas tricher. Une bonne mélodie, une bonne base rythmique, un bon guitariste ou une grosse production ne suffisent pas toujours. L’essentiel, c’est l’émotion véhiculée et dans un style où l’innovation n’est pas une évidence, Chris Rolling tire parfaitement bien son épingle du jeu.
Il déploie sans lasser toutes les facettes voire les ficelles du genre et comme le bougre ne confond jamais application et démonstrations stériles, nous n’avons pas à supporter des interventions superflues, ni d’improvisations plus ou moins bien maîtrisées. Sans dévier d’un pouce de sa route déjà bien tracée, il nous sert un Blues Rock endiablé et parfumé aux volutes résiduelles d’un Stevie Ray Vaughan (comme en témoignent certains riffs).
Ce guitariste dispose malgré tout de suffisamment de talent propre pour se frayer un chemin, d’ailleurs bien défriché par une solide section rythmique aussi discrète qu’efficace. Sa voix légèrement éraillée est un élément aussi complémentaire qu’indissociable lié à la musique amplifiée qu’il souhaite nous proposer ici. Un son bien costaud donc et des compositions robustes aux entournures parfaitement menées par un Chris Rolling au phrasé très chaleureux pour un résultat enjoué.
Le trio n’en oublie pas pour autant ses obédiences Rock et nous place en fin de parcours un Janet Says Go Go Go jubilatoire. La production est épurée, ce qui confère à l’ensemble une grande authenticité, et le tout parait presque avoir été enregistré dans un bar-concert. Cinq titres qui tiennent la dragée haute côté groove et feeling pour un EP qui vient confirmer tout le talent et l’enthousiasme de son interprète principal.
www.chrisrolling.bandcamp.com
Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 7    Moyenne : 4.9/5]

Laisser un commentaire