Chroniques, Made In France — 25 octobre 2018 at 11 h 00 min

STONE HORNS – THE BEAST INSIDE

by

Il n’y a pas que le mistral qui réussit à faire du bruit dans le sud de la France !! Une légende dit que celui-ci a été enfermé par les habitants de Provence afin qu’il arrête de souffler aussi fort sur les récoltes, malheureusement quand il a réussit à berner les hommes, il a redoublé de puissance tant le temps d’enfermement fut long. Hé bien Stone Horns c’est un peu la même chose avec son album « The Beast Inside ». Cette bête musicale est sortie de l’intérieur des tripes de Devf ( ex Four or Five Code entre autre ) un mec qui en définitive ne propose pas de réinventer un style mais qui s’est franchement fait chier à être jusqu’au boutiste dans la production de cet album et dans la qualité du songwriting.

Bon  comme chez Pierre Hermé, quand tu achètes une pâtisserie tu commences déjà par avoir faim juste en regardant l’emballage, hé bien ici c’est la même chose, l’artwork perso match de suite, ça renforce bien le titre de l’album, je ne suis pas un adepte de la couleur donc ce gris me plait plutôt bien. Derrière tu as le son. On va dire qu’après une intro sommes toute pas forcément indispensable ( oui faut y aller cash bordel on est pas là pour mégoter ) on rentre bien dans le sujet cash. Oui il y a des rapprochements à faire avec d’autres groupes mais bon je vous ai prévenu on est pas là pour réinventer un style on est là pour vous tartiner la gueule pendant une heure et c’est chose faite et de fort belle manière. Des plans tous plus destructeurs, des parties bien catchy, quelques parties qui devraient donner quelques beaux pits en live. Je ne suis pas fan du branlage de manche mais il faut reconnaître que c’est bien exécuté et puis c’est pas trop étouffant, ça ne dure pas dix plombes donc c’est parfait. Le truc qui pèche là dedans c’est la batterie et le chant, c’est pourri …… mouhahahaha woh les cons vous auriez du voir vos têtes ….je suis refais !! Le chant, tout ce qui est composition et mixage c’est Devf qui s’en est occupé et celui-ci a mis les petits plats dans les grands pour s’entourer de collaborateurs afin de mettre en vie cet album. Derrière les fûts vous trouvez Raph le batteur d’ACOD la valeur montante française, c’est propre carré et efficace comme d’hab… en même temps le mec connait son job et a déjà officié auparavant avec Devf, donc les gars savent travailler ensemble.  Du point de vue du chant il n’y a rien à dire, il y a tout ce que j’aime et surtout il y a des putains de refrains fédérateurs comme celui de   » Storm of Torments » je parle de ce morceau mais je pourrais en prendre plein d’autres. C’est de très très bonne facture, ça gueule, ça chante, ça défonce quoi. Pour ce qui est de la gratte soliste c’est Antoine Rozsak, j’en ai déjà parlé on ne va pas revenir là-dessus.

Si on résume un peu le truc: comment dire que ça déchire point barre. C’est du très très bon travail, on a déjà eu à écouter des premières productions bien moins abouties que celle-ci, avec des sons de merdes, des morceaux insipides, une impression de répétition perpétuelle, là l’heure qui vous est proposée passe comme une lettre à la poste. Allez, je vais le dire c’est clairement un album pour les frustrés du dernier Machine Head, ce mec a visé juste et s’il s’en sort bien on devrait pouvoir entendre parler de son truc . Après comme d’habitude, il faudra confirmer avec un deuxième album …ha l’exercice du deuxième album et ses questionnements…! Tiens d’ailleurs un truc qui me titille juste : étant donné que Stone Horns est à l’origine un One Man Band et que les deux musiciens sont des musiciens de studio, est-ce qu’un jour ce projet verra le jour en live? Non parce que si les lives sont à la hauteur de l’album, on devrait sacrément se prendre une tartine dans les dents !!

https://www.facebook.com/StoneHornsOfficial/

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 3    Moyenne : 3.3/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :