Chroniques, Made In France — 1 mars 2018 at 11 h 15 min

SOYUZ BEAR – Black Phlegm

by

Ha le sud de la France! Franchement il fait bon de sentir le sable chaud sur nos peaux, entendre cet accent chantant qui sied si bien aux toulousains, et Toulouse c’est aussi le soleil !!! Ben du soleil ce n’est pas du tout ce que peut contenir ce premier opus de SOYOUZ BEAR !! C’est même froid, très très froid !! Mais putain ça tabasse sévère. Et ce supo de satan porte le doux nom de « Black Phlegm, » un truc assez dégueulasse de base qui a été mis de fort belle manière en musique.

S’il y avait bien une ode à la noirceure à côté de laquelle il ne fallait pas passer c’était bien celle-ci. Un opus d’une extrème agressivité, pas tant par les éparses plans de blast et consort, ceux-ci ne sont pas assez nombreux dans l’album, tout juste apportent-ils un assaisonnement. Mais ce qui fait la force de cet album c’est sans nul doute cette lourdeur malsaine, qui vous accompagne tout au long de l’album. Pas d’exubérance dans le Sludge poisseux, pas de mélodies éparses, on flirte avec le malin, un peu comme le fait à sa façon un Primitive Man. On étire les accords, on martèle sa batterie avec subtilité, sans trop en mettre, on s’écorche la voix pour en faire le porte parole du malin. Et franchement la composition est plutôt intelligente. On a quand même une pièce de 11 minutes en clôture de l’album, autant dire qu’il faut réussir à tenir l’auditeur en haleine. Alors certains diront que c’est déjà de l’entendu … oui pourquoi pas, mais franchement on a très peu de sale, de trucs dégoulinants comme ça, prenons ce qu’on nous donne surtout quand l’effort est là. Du point de vue des textes, ne cherchez pas midi à 14 heures si vous aimez vous faire flageller les fesses avec des ortilles fraichement coupées, ceux-ci vont copieusement vous la mettre, c’est un appel à aller bien nous faire enculer et ce n’est pas peux dire!  Et la production est juste énorme, le son est lourd, le mixage est parfait, personne ne prend le pas sur personne, ça permet vraiment de bien digérer l’album dans son intégralité.

Personnellement j’adhère complètement à cet album. Du sludge, du Doom, une belle touche de Black, des riffs puissants, une voix juste énorme, tous les ingrédients qui font de cet album un très bon premier album et offre comme un goût de s’en prendre plein les dents en live. En fait ça passe ou ça casse, soit vous accrochez à la première écoute soit c’est foutu,moi je dis ça vaut bien le coup de prendre 30 minutes de votre temps pour une petite valse avec le diable.

https://soyuzbear.bandcamp.com/

https://www.facebook.com/ZanjeerZaniProductions/

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :