Chroniques — 23 septembre 2020 at 12 h 41 min

Septicflesh – Infernus Sinfonica MMXIX

by

 

Mélangez un groupe de death metal grec, amenez le au Mexique et faites les jouer avec un orchestre et vous obtiendrez cette merveille d’album live. Nul besoin d’être un fan du groupe pour être aussi affirmatif. Les écoutes se multiplient et aucune lassitude ne s’annonce à l’heure actuelle. La comparaison que je m’apprête à faire est presque obligatoire tellement la différence de niveau, de puissance et de richesse est importante.

Je ne dis pas ça pour dénigrer Metallica mais leurs live S&M n’ont pas la même force, même s’ils sont très bien produits aussi je tiens à le préciser. La musique de Sepcticflesh se prête entièrement à cette performance orchestrale. Loin du délire de rajouter deux ou trois violons et quelques chanteurs lyriques pour faire beau, il s’agit réellement d’un projet ambitieux. Le groupe s’est donné les moyens de repousser ses propres limites, ou au moins flirter avec. Pour les avoir vus et découverts en live il y a quelques années, ils m’avaient déjà totalement conquis sans avoir autant de musiciens pour les accompagner. Des titres comme « Portrait of a Headless Man » (ouvrant les festivités), « Communion » ou encore « Dante’s Inferno » résonnent d’une puissance allant des sommets de l’Olympe jusqu’au tréfonds du royaume d’Hadès.

Des prestations de ce genre sont malheureusement trop rares et limitées à une seule date. Evidemment cela se comprend, mais je ne peux m’empêcher d’espérer avoir la chance un jour d’y assister. Septicflesh a été à la hauteur de l’espérance que j’avais avant d’écouter ce live.

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :