Concerts — 19 décembre 2018 at 11 h 34 min

[PREVIEW] GAINSBOURG FOR KIDS – 19.01 – L’Usine – Istres (13)

by

On sait que l’Usine de Istres aime bien choyer les publics de tous les âges et elle l’a déjà prouvé en programmant François Hadji Lazaro et son album Pouet, puis en faisant venir Aldebert. Cette fois, ceux-ci se font un hommage au mec le plus balaise de l’histoire de la chanson française j’ai nommé Serge Gainsbourg (oui je sais je ne suis pas objectif d’un poil)

À l’image de Ce petit garçon nommé Charlie qui se casse la figure à tous les coins de la ville, chanson touchante et pas si désespérée qu’il avait écrite pour le dessin animé Charlie Brown qu’il avait sans doute perçu comme un miroir de lui-même, Serge Gainsbourg avait aussi sa part d’enfance. Et comme beaucoup d’enfants, il avait le goût des mots qui sonnent, et des « Shebam ! Pow ! Blop ! Wizz ! » qui explosent dans les bulles des Comic-strips. De quoi donner l’envie à la dream-team de « Wanted Joe Dassin » de fouiller dans le répertoire monumental de Gainsbourg, d’en extraire quelques pépites connues et inconnues, et d’imaginer ce nouveau spectacle destiné aux grands enfants et aux familles.

Entrons dans la BD… Sur scène, dans un ascenseur, trois hommes. Trois Déménageurs de piano plus habitués à patauger dans La gadoue qu’à poser en costume trois pièces dans le moelleux d’un hôtel de luxe. Et voilà que l’ascenseur se bloque. Damned ! En cage pour la nuit, les trois lascars !

Rien à faire ? Rien, à part ouvrir le piano bastringue, les caisses, les malles, pour y découvrir  l’étrange auto-portrait d’un peintre reconverti en jongleur de mots qui va leur souffler quelques pistes pour rompre ce mortel ennui…

À commencer par secouer les puces d’une vieille Remington portative même pas fichue d’orthographier correctement Laëtitia ou En relisant ta lettre. À se faire peur avec les ombres de l’inquiétant Frankenstein ou l’histoire abracadabrante d’une Jambe de bois Friedland qui tente de convaincre un boulet de canon de lui trouver un locataire. À sourire devant les tentatives de Tatoué Jérémie d’effacer la pin-up qui l’a quitté et qui s’obstine à danser sur son bras. À s’apprendre les plaisantristes que doit connaître tout bon Aquoiboniste, sans oublier qu’il vaut mieux ne penser à rien que ne pas penser du tout…

Et surtout à s’inventer une autre vie, ailleurs que dans cet ascenseur : en costumes trois-pièces de Claqueurs de doigts dans les rues de New York USA, en Sambassadeurs dans la chaleur des îles Couleur café. Jusqu’à partir en vrille sur L’amie Caouette ou sur une version toy-punk de Harley-Davidson à cheval sur un vélo rouillé, pour finir en apothéose sous la pluie de confettis du Poinçonneur des Lilas !

Bienvenue dans le comic-strip des « Gainsbourg for kids » !

https://www.facebook.com/events/321838188566150/

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :