Chroniques — 27 mars 2019 at 11 h 31 min

NOSTROMO – Narrenschiff

by

Ce qui devait arriver arriva !! Après tant d’années d’absence et un retour scénique dès 2016 les petits suisses ( aller hop ça c’est fait) de Nostromo sont de retour aux affaires. Alors oui on avait bien eu le droit à un deux titres il y a tout juste un an, qui se composait d’une reprise de Nasum et une nouvelle compo, on avait eu une magnifique tournée ( avec notamment Nesseria ) mais depuis on avait un peu de teasing annonçant la sortie d’un prochain Ep. Car oui nous n’avons aujourd’hui sur Narrenschiff que 6 petits titres. 20 toutes petites minutes mais 20 minutes de musique qui vous montrera que Nostromo ce n’était pas qu’un retour commercial mais belle et bien la renaissance des maîtres incontestés du Grindcore helvète. On parle vite fait du thème de l’album qui est inspiré du poète strasbourgeois  » la nef des fous »  et des voix additionnelle sur le titre éponyme que l’on doit au chanteur alsacien Rodolphe Burger!!

Alors oubliez cash le mode de composition des anciens albums hormis sur quelques plans vous n’avez plus du tout ces rythmiques syncopées, vous gardez bien ce son de guitare qui reste une des marques de fabrique de Nostromo mais pour ce qui est du reste de la composition c’est juste un nouveau Nostromo qui s’offre à nous. Exit l’acoustique, le seul travail acoustique d’ailleurs est au niveau du mixage, le son est excellent quelque soit votre mode de diffusion, avec toute la technicité que le groupe développe , la musique est plus qu’audible tout au long de la branlée sonore que vous vous prenez.  Il serait bien hasardeux d’essayer de dégager un titre parmi cette tracklist , chaque morceau possède un groove, doublé d’une agressivité que ce soit sur la refrain de « The Drift », que ce soit sur certains plans de batterie, sur le songwritting des guitares, c’est tout bonnement une folie furieuse qui s’est emparé du combo. Si en live nous avions eu droit certaine fois à Kevin folley il faut dire que  Max Hänsenberger  le nouveau batteur ,présente derrière les fûts une véritable machine à groove et de guerre.Et bon on va pas vous parler du chant. Là aussi les phrasés ont changé mais la tonalité est toujours aussi destructrice.

Bref on ne va pas en mettre une tartine parce que ces mecs frappent réellement un grand coup et font fermer leur gueule à tous ceux qui pensaient que les comeback de groupe comme celui-ci ne s’accompagnait que rarement d’un album ( hein messieurs des Ludwig  par exemple) et en plus franchement c’est bien foutu et ça botte des culs. A mon sens la meilleure sortie de ce début d’année !!

https://nostromogva.bandcamp.com/album/narrenschiff

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :