Chroniques, Made In France — 10 avril 2018 at 11 h 00 min

NO ONE IS INNOCENT – Frankenstein

by

Voilà un nouvel album pour les gars de No One Is innocent. Oui je sais je ne vous apprends rien, vous êtes tous des putains de groupies !! Comment ??? Non pas toi ? Okay ça marche, ne bouge pas je vais t’expliquer pour quoi « Frankenstein » est un bon album !!

On ne va pas se refaire tout l’historique de la bande à Kemar, on va juste revenir il y a 3 ans quand est sorti l’excellent « Propaganda » celui qui marque le retour aux affaires, celui qui te dit  » putain what the fuck !! les mecs n’ont rien perdu ». Quand on se rappelle les premiers albums, en écoutant celui-ci je me suis dis « voilà enfin, mais merci quoi !! » En plus chaque live était vraiment énorme donc parfait. Après forcément on n’a pas pu s’empêcher à l’époque de faire un rapprochement avec les Rage Against The Machine. Oui ce n’est pas faux mais bon No One a quand même sa propre touche, ne serait-ce que par le chant et le son de guitare. Bon bref, revenons à nos moutons. Quand tu as sorti un bon album comme celui-ci forcément t’as la pression pour le suivant, il ne faut, à défaut de faire mieux, pas faire moins bien. Qu’en est-il donc me direz vous ?

No one a mis les petits plats dans les grands. La production est juste énorme, si vous avez encore quelques trucs entre vos deux oreilles, là c’est fi-ni, le son est vraiment très très bon, j’ai envie de dire: normal, Fred Duquesne est à No One ce que Francis Caste est à Hangman’s Chair, il n’y a qu’eux qui peuvent sublimer les sons de ces groupes-là. On le sait ce qui fait franchement la force du groupe ça a toujours été les textes de Kemar. Ce mec est un génie, il a le mot juste. Le verbe plus souvent modéré qu’écorché, tout en écrivant des paroles revendicatives. J’ai pris mon pied en écoutant « Nous sommes la nuit » , « Les revenants » et les autres titres son très biens aussi, franchement tout ce que j’aime chez No One.  Du point de vue riff, car c’est aussi ça qui prime chez eux, ce n’est pas mal du tout. Clairement, musicalement c’est tout droit dans la lignée de l’album précédent, on a le droit à quelques plans funky, à du gros son gras, à des riffs qui déchirent tout, des trucs un peu bluesy , un peu rock’n roll, beaucoup de fusion à l’ancienne, le cocktail habituel qui match à chaque fois. Le sujet est plus que maîtrisé mais bon ça on ne leur, et on ne vous apprend rien, sinon ça fait bien longtemps que No One aurait disparu des écrans radars. Il n’y a pas forcément de morceaux qui tirent son épingle du jeu, ça joue propre et ça groove. Allerz, je ne vous tiens pas rigueur de la reprise de Sabbath, je ne suis pas convaincu mais ça va plaire.

Bon t’as compris ou il faut que je t’explique encore ? Les mecs vous avez gérez point barre! Le taf est fait et de belle manière, alors pourquoi en écrire une tartine. Allez hop hop on se sort les doigts on court chez son dealer de son et on s’écoute ça vite fait bien … ou alors on regarde les dates de la très longue tournée qui commence.

http://www.nooneisinnocent.net/

https://verygroup.fr/verycords/artists/no-one-is-innocent/

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 3    Moyenne : 4/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :