Concerts Old — 16 décembre 2014 at 17 h 02 min

MARTY FRIEDMAN – Clinic Tour – décembre 2014

by

 

Marty Friedman

www.martyfriedman.com/

 www.andreamartongelli.com

L’ensemble des photos sur https://www.facebook.com/FlorenceMFPhotos

C’est au B Spot, salle Niçoise de configuration très sympathique et à l’ambiance cosy que j’ai rendez-vous ce soir pour «l’Evénement» organisé par le magasin de musique «SB Music»: l’étape française du Clinic tour de Marty Friedman (seule date en France).

Et ce soir, c’est salle comble pour le guitariste mais force est de constater comme à chaque fois que je couvre ce genre d’évènements, que la gent féminine est définitivement en minorité face au 99 % d’aficionados poilus et chevelus. Grande question philosophique de la soirée…Pourquoi y a t’il donc si peu de femmes qui se passionnent pour ce magnifique instrument qu’est la guitare ? Je vais avoir du temps pour philosopher sur le sujet avec mes voisins de scène puisque c’est avec plus d’une heure de retard que va commencer la soirée et chose surprenante, personne ne râle à part moi évidement, comme quoi les gratteux sont plus cool que je ne l’aurais imaginé.

C’est Andy Martongelli, guitariste italien qui ouvre pour Marty. Musicien éclectique, compositeur, professeur de guitare et producteur, Andy (Andrea Martongelli) a commencé sa carrière en 1999 avec le groupe de Metal ARTHEMIS. Groupe avec lequel le guitariste a ouvert ou partagé l’affiche au cours des plus grands événements mondiaux Rock-Métal au coté de noms prestigieux tels que Megadeth, Airbourne, Saxon, Dragonforce, Manowar , Children Of Bodom, I Am I, George Lynch (Lynch Mob), Micheal Angelo Batio et bien d’autres. Le musicien collabore également a des outils pédagogiques (DVD Guitare & livres avec des magazines de guitare, ou en tant que musicien de studio ou producteur pour des groupes rock et métal), et il intervient également sur des master class ou encore dans des écoles de musique et notamment au « MMI Institut de musique moderne »

Andy Martongelli

Comme une grande partie du public présent, pourtant je l’avoue, je ne connais pas le gars et quand il attaque les deux premiers morceaux, je m’accroche aux branches et je viens de toute évidence de répondre en partie à mon questionnement philosophique, le métal ça manque un peu de cette douceur si chère au coeur des femmes hein…Avec Andy, c’est shred in your face à fond les ballons et je commence à m’inquiéter grave pour la suite d’autant plus que j’ai eu la mauvaise idée d’oublier les bouchons pour mes esgourdes.

Mais dès le 3eme morceau changement de cap radical, ouf!! Le guitariste devient très mélodieux et disparu le coté «bourrin» des premières minutes. J’aurais bien du mal à comparer son style à celui d’un autre guitariste en particulier, son jeu est moderne, original et le moins que l’on puisse dire c’est que le gars est inspiré, sacrément bon et bien sympathique. Il va séduire le public qui, à juste titre, va lui réserver un superbe accueil. Ce guitariste est une belle surprise et ma foi, cela me donne bien envie d’aller le voir jouer avec son groupe Arthemis.

Andy Martongelli

Fin du set et le tant attendu Marty Friedman entre en scène sous une pluie d’applaudissements. Nul besoin de présenter cette légende et virtuose de la guitare métal. 25 albums au compteur avec des formations aussi prestigieuses que Cacophony (Jason Baker), Zeta, Hawaii, 12 Albums solo et pour bon nombres d’entre nous il reste évidement l’inégalable guitariste de Megadeth. Marty Friedman c’est aussi un jeu original et novateur pour le monde de la guitare avec un style particulier bien à lui qui en a fait un des plus grand nom de la scène rock .Mais ce soir, c’est dans un exercice un peu différent que je découvre Marty puisque il est la pour un showcase et le public en plus d’écouter quelques uns des plus grands morceaux, riffs et solos du guitariste aura le plaisir d’échanger avec ce maitre de la six cordes.

Marty Friedman

De grosses bottes cloutées  au pieds, Marty fait son entrée, il est souriant, visiblement heureux d’être là et nous agrémente d’un chaleureux «bonjour» en français. Il s’installe sur un tabouret et attaque le premier morceau devant une assemblée conquise d’avance et on comprends pourquoi, dés les premières notes la magie sort tout droit de sa guitare. On retrouve cette technique exceptionnelle, ce phrasé si particulier porté par un son judicieusement calculé qui sait retranscrire à la perfection les harmonies et la technique complexe du guitariste qu’il va nous livrer dans un premier temps sur les titres de son nouvel album «Inferno» puis sur l’ensemble de son répertoire.

Marty Friedman

Entre les morceaux, le guitariste répond aux nombreuses questions du public qui portent tant sur son jeu que ses influences, sur ses guitares de Cacophonie, sa relation avec Jason Becker, ou encore son choix de vie au Japon ou le guitariste a su largement s’imposer. On apprendra ainsi que le guitariste a généreusement vendu toutes les guitares de Cacophony pour aider les sinistrées du Tsunami ou que ce dernier très inspiré par la culture et la musique Japonaise créait ses sons à partir des sonorités exotiques, des gammes japonaises et chinoises..

Tout au long du showcase, Marty répondra également avec gentillesse aux demandes de certaines personnes du public en interprétant des extraits de son répertoire et comme à son habitude, tout est tout simplement parfait. Vers la fin du showcase, le guitar héros invitera Thomas, un jeune guitariste co organisateur avec SB de la venue de Marty Friedman à Nice, à jammer avec lui et à voir l’immense sourire qui colle au visage de ce dernier, un grand rêve vient de se réaliser..

TraitéMartys _5 copie

Minuit passé on vient de basculer au 8 décembre et la salle entame à la grande surprise de Marty un «Joyeux anniversaire» , ambiance bonne enfant pour souligner les 52 ans du guitariste. Après plus de deux heures, la soirée se termine sur une séance dédicace et photos pour le plus grand plaisir des fans et après m’être improvisé photographe sur la demande du manager de Mr Friedman pour immortaliser cette rencontre avec ses fans, j’aurais le droit moi aussi ma petite photo pour Daily. Merci Mr Friedman !!

Marty Friedman

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :