Concerts — 26 février 2019 at 14 h 57 min

[Live Report]Obscura+Fallujah+Allegaeon+First Fragment – 15.02 – CCO Villeurbanne(69) 15/02/2019

by

Bon, je sais ce que vous allez me dire : « Mais c’est pas possible tu fais que des concerts Sounds Like Hell Productions! » . Bah ouais les gars mais j’y peut rien si elles proposent tout le temps des plateaux de porc! En l’occurrence ce soir ce sera porc Technique et progressif s’il vous plaît! Un tournée de haute qualité qui traverse toute l’Europe, et pour votre serviteur un moyen d’enfin revoir Fallujah, dont les 3 premiers albums m’ont tous laissés sur le cul et dont je n’avais pas recroisé la route depuis 2014 et une tournée avec Dying Fetus. Autant vous dire que j’étais chaud patate, d’autant plus qu’avant la soirée j’ai pu interviewer Scott, la tête pensante du groupe, ainsi qu’Antonio, le nouveau chanteur, tout deux très sympathiques! La soirée commençait donc sous les meilleures auspices!

On débute avec les Québécois de First Fragment, qui dès les premières secondes du show nous montrent qu’ils ne sont pas là pour faire de la figuration : tu veux du Death ultra Technique, t’es servi! Ca Shred très très dur, les musicos s’en donnent a coeur joie, et il n’y a qu’a regarder le matériel pour se rendre compte qu’on est pas là pour faire dans la dentelle : Guitare 8 cordes à ma gauche, Basse 6 cordes à ma droite, c’est ni du doom, ni du punk! Le chanteur et le guitariste invectivent très vite la foule en Français Québécois, j’en viens même a me demander si ils n’en rajoutent pas un peu sachant que le public Français est très friand de cet accent (« Spinnez moi ca hostie de calice Tabernac’! ») .Bref là n’est pas la question. Même si de base la musique de First Fragment n’est pas vraiment dans mes cordes, il faut avouer que leur Death Technique Néo Classique, parfois agrémenté de touches de Flamenco, est rudement efficace en condition live, et on se laisse vite happer par la technicité des 5 garçons de Longueuil. 30 petites minutes et puis s’en vont, une bonne petite entrée en matière bien efficace!

Au tour maintenant des Américains d’Allegaeon d’investir les planches. Le combo du Colorado écume les scènes d’Amérique du Nord depuis maintenant dix ans, et à commencé a se faire un nom récemment en Europe. Forts de 4 albums dans ce laps de temps, ils sont présents pour nous présenter certains morceaux de leur cinquième méfait « Apoptosis » . Et force est de constater que même si leur Death Technique Mélodique semble être rudement efficace, un mix un peu aléatoire peut tout gâcher. Le son est brouillon, et le guitariste rythmique est presque totalement inaudible, ce qui gâche vraiment l’expérience. Et cela ne sera malheureusement pas le seul moment de la soirée ou le son ne sera pas au diapason…Dommage donc car les compos d’Allegaeon méritent vraiment un meilleur traitement…A revoir dans de meilleures conditions!

Il y a un moment que l’on a tous vécu, en passionnés de musique, et qui ne cessera jamais de faire mal : quand un groupe qu’on adore produit une prestation décevante. Comme je l’ai déjà dit, j’attendais de revoir Fallujah depuis 2014 et l’époque de « The Flesh Prevails », album absolument parfait à mon sens. Evoluant entre Deathcore et Death Technique Atmosphérique, les deux premiers albums m’avaient littéralement laissés sur le cul. A l’époque ils n’avaient joué que 30mn , et j’étais un peu resté sur ma faim. Entretemps, le groupe a sorti l’album « Dreamless », un peu en deça des précédents, mais ou l’on trouve notamment le morceau « The Void Alone », en featuring avec la chanteuse Tori Letzler, qui est juste fabuleux. Et puis successivement, le chanteur Alex Hoffmann et le guitariste Brian James ont quitté le navire. On en arrive donc en 2019 avec un nouvel album sur les rails, « Undying Light » , prêt a sortir, avec un nouveau chanteur au style totalement différent, Antonio Palermo. Peu avant cette tournée, le groupe a sorti un single, Ultraviolet, ou l’on se rends compte que le style vocal change de façon radicale , de growl à scream, et même si le coté atmosphérique est toujours là, le groupe a semble t’il évolué vers des sonorités plus sombres. Les deux facteurs liés changent donc radicalement le son du groupe. C’est au final avec un mélange d’excitation et d’appréhension que j’attaque ce concert…et dès le premier morceau, je me rends compte que le mixage ne rendra pas hommage aux compos « classiques » du groupe. Les parties atmosphériques sont presque inaudibles, et le chant d’Antonio ne colle pas a mon sens avec les anciens morceaux. Alors certes, les nouvelles compos rendent plutôt bien sur scène, mais ce n’est plus pour moi le Fallujah que j’aime. Pire, le morceau « The Void Alone », ou les parties de chant de Tori, même mixées, sont si importantes, sont soit éludées, soit mangées par un mixage dégueu…Une grosse déception donc…

Après avoir noyé mon chagrin dans une bière bien fraiche, je me place devant Obscura, espérant une prestation qui puisse me redonner un peu le sourire. Contrairement a Allegaeon et Fallujah qui promouvaient un album a venir, Obscura tourne pour défendre un effort sorti l’an dernier, « Diluvium » et ne se gênera pas pour le faire, la setlist laissant la part belle a cette offrande. Peu familier de l’univers du groupe, je prends quand même un grand plaisir devant le set du combo germanique, leur Death progressif de haute volée assaisonné avec une petite pointe de Black étant d’une sévère efficacité en live!

Malgré la déception ce fut donc une soirée plutôt réussi donc, un CCO bien rempli, une orga au top encore une fois, a bientôt pour de nouvelles aventures Lyonnaises!

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :