Concerts — 4 avril 2018 at 9 h 31 min

[LIVE REPORT] ULTRA VOMIT+ LES 3 FROMAGES – 30.03 – L’usine ( Istres)

by

On est vendredi, un long week end se profile, il y a du monde ce soir. Faut bien avouer que depuis leur retour à la scène les mecs d’Ultra Vomit savent remplir les salles. Perso je suis bien content de revenir à l’Usine, cela aurait dû se faire deux semaines plus tôt mais on ne va pas refaire l’histoire.

C’est devant une salle déjà bien pleine que les bretons des 3Fromages débarquent sur scène. Perso j’ai très peu écouté leur album,« Maman, j’ai raté l’album », contrairement à certains collègues chez Daily Rock, et je les remercie de m’avoir poussé à aller à cette soirée, car Les 3 fromages c’est LA découverte. Un set très rodé , avec une mise en scène travaillée. Les gars prennent du plaisir à jouer, il y a une bonne interaction entre tous. Le fait que chacun change d’instru régulièrement c’est pas mal du tout, et le clavier ça gère. Allez, peut-être que pour rentrer totalement dans le thème il faudrait faire jouer un mec aux instrus tradi ça aurait de la gueule, mais sinon franchement ça gère. Du point de vue de la setlist c’est une tripotée de tubes qui s’enchaînent.  » Ça nous saoules » «  Sombres héros »  » Ma botte au cul » « Escuala Mi Amor »  » Pour l’amour de la musique »  » Ça plane pour moi »  » Génération 90’s » et je dois en oublier quelques-uns, mais franchement c’était vraiment bon, et puis ce petit côté punk à la Green Day et consort ça match pas mal avec l’humour du truc. Franchement !! Bravo et ( il y en a un que je vois rire derrière son écran) ça me fera bien plaisir de retourner les voir.

Bon passons à Ultra Vomit. Je ne les avais pas vu au Hellfest ( Monkey 3 oblige), je les avais vu en Juillet au Koolos Fest à Roannes devant 200 personnes à tout casser. Là ce soir l’affluence est beaucoup plus forte. Les mecs ont réellement pris de la bouteille. Les gars mettent le paquet ça envoie de la fumée à taquet, écran géant, j’en passe et des meilleurs. Du point de vue musique ça envoie le bois. Les mecs ont une technicité vraiment redoutable et les titres joués sont, là encore, des tubes à la chaine : « Darry cowl chamber »  » Les bonnes manières » « Un chien Géant »  » Digital caca » « Mountain of math » « E-tron« , « pauv connard » et j’en oublie. Un traditionnel  » Je collectionne les canards vivants » avec un Andréas qui quitte le merch pour rejoindre ses potes sur scène. Un rappel sur un » Kammthaar » qui déchire tout, deux petits morceaux et hop emballé c’est pesé. Oui je vous le dis musicalement c’est génial. Après voilà perso j’ai toujours l’impression d’être à un mauvais spectacle de Jean Marie Bigard. Oui je sais ça fait parti intégrante du show le côté pipi caca du truc, mais parfois c’est long, mais long. Tu vois, ça fait un peu Robb Flynn, dit nous des conneries, mais pas dix plombes! Bref c’est un détail si j’en reste à la musique.

Je vais vous dire, aller voir des valeur sûres c’est super, c’est avec des soirées comme ça  que les salles continuent de vivre. Mais ce qui pourrait être bien c’est que les gens sortent un peu des sentiers battus et deviennent curieux pour aller découvrir des petits trucs dans des petits clubs et leur permettre de vivre eux aussi. Bref Bravo à l’Usine, bonne pioche. Si toutes les soirées métal étaient remplie comme ce soir je suis certain qu’on en aurait encore plus. Allez les gens ce samedi c’est Pigalle alors bougez vous !!

Merci à Pierre de l’Usine. c’est toujours un grand plaisir !!

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :