Concerts Old — 18 juillet 2015 at 4 h 18 min

[Live report] SANTANA -11 juillet – Monte Carlo Sporting Summer Festival – Monaco

by

SANTANA_46

C’est adolescente que j’ai découvert pour la première fois la tornade mexicaine sur une scène en live…mon premier concert rock! Voilà donc que 30 ans et quelques rides plus tard, j’ai le privilège de retrouver Santana pas un, mais deux soirs d’affilés, d’abord à Juan les Pins dans le cadre du Festival Jazz à Juan, puis le lendemain, dans la superbe salle des étoiles à Monaco, dans le cadre du Summer Festival. Comment vous dire…Soirées sublimes, magiques, grandioses tout simplement!!

Le concert de ce soir à Monaco, affiche complet comme celui de la veille à Juan, mais au Sporting on est en mode diner spectacle, et je trouve d’ailleurs ça un peu dommage car les rythmes rock latino et les sons de la guitare du maitre donne envie de trémousser son popotin, mais au milieu des tables et du ballet des serveurs, en plus d’être à l’étroit, ça risque de faire un peu désordre.

La venue de Santana dans le cadre de sa tournée « Corazon Tour» est l’évènement de l’été à ne surtout pas rater. Il faut dire que le Guitariste qui fut la révélation du mémorable festival baba cool de Woodstock en 1969, a de sérieux arguments pour faire déplacer les foules. Dix fois gagnant du Grammy Award, trois fois du latin Grammy Award, et également du Prix Billboard Century, le Mexicain surdoué au 40 ans de carrière passés et aux 100 millions d’albums vendus, reste envers et contre tout le guitar héros des seventies, un musicien hors pair, capable de combiner les styles rock, jazz, blues sur des rythmes aussi bien latinos, qu’africains où encore américains.

Corazon, album paru en 2014 est le plus latino des albums, que Santana n’est jamais réalisé. Un concentré de musique sud-américaine par excellence pour lequel, le guitariste a collaboré avec des superstars du monde de la musique latine: Juanes, Gloria Estefan, Miguel, Ziggy Marley, Wayne Shorter, Los Fabulosos Cadillacs et Pitbull pour une version 2014 du tube « Oye Como Va».

C’est coiffé de son éternel chapeau et vêtu pour la circonstance d’un costume noir, que Santana, fait son entrée au son des percussions et des rythmes sud-américains. Dès les premières notes qu’il plaque, on reconnaît immédiatement le son du guitariste. Qu’il joue du blues, du jazz, du latino ou encore du rock, le toucher et le son de Santana est reconnaissable entre mille.

SANTANA_10

Avec lui ce soir, sur scène, pas moins de dix personnes, un batteur, deux percussionnistes, deux cuivres, une basse, un clavier, un second guitariste et deux chanteurs. Ces derniers, Tony Lindsay et Andy Vargas, ont vraiment de superbes voix qui se marient merveilleusement bien l’une à l’autre. Ils chantent la plupart des chansons en duo, soit ensemble, soit, dans certains cas en se donnant l’échange, et sur certains morceaux comme « Black Magic Woman » ou Maria Maria, le résultat est tout simplement divin.

Tout au long de la soirée, Carlos va rester fidèle à ses racines passant en continu de l’espagnol à l’anglais, enchainant les titres et mixant ceux des anciens albums avec ceux du dernier «Corazon». Le show commence sur Power of peace suivi de Toussaint L’Overture. On y retrouve aussi les incontournables Maria Maria, une de mes préférée pour son coté Flamenco, et qui sera l’occasion pour le guitariste de jongler habilement entre guitare acoustique et électrique. A la set list également, la divine Black Magic Women tant attendue par le public, ou encore Oye como var et Foo Foo avec leurs rythmes endiablés qui font danser toute la salle. Un petit «French Kiss» à l’envolée et les morceaux s’enchainent à un rythme soutenu, donnant à chaque musicien l’occasion de s’éclater sur des solos comme sur jin-go-lo-ba ou durant de longues minutes, les percussionistes vont s’en donner à coeur joie, le tout ponctué bien évidement par les « magic » solos de guitare du maître.

Si vous n’êtes jamais allé à un concert de Santana, et bien il vous faut savoir que c’est un moment très festif, de partage et ou vous voyagez sur des rythmes entrainants au son des percussions. Une des caractéristiques du guitariste, c’est cette large influence venue d’afrique toujours très présente dans sa musique, et ce soir encore au cours du show, percussions et batterie vont se lancer dans un solo endiablé  en rythme et en synchro totale avec des images de danses africaines diffusées sur les écrans géants. Le rythme est tel, qu’il opère comme une montée en transe et vous ne pouvez pas vous empêcher de dandiner vos fesses comme les danseurs de la vidéo, vous êtes littéralement emportés par la musique. Sur la fin du titre quand les chanteurs attrapent les maracas et les secouent dans tous les sens en exécutant des déhanchés langoureux, c’est l’euphorie totale dans le public et ça danse partout autour de moi.

Les chansons sont à la fois en anglais et en espagnol, et même si vous ne comprenez pas forcément les textes, Santana a l’art avec sa musique de transcender les frontières culturelles et de faire bouger les foules à l’unisson et ce, dans toutes les tranches d’âges. La musique du guitariste n’a pas de nationalité, pas d’âge, pas de frontières et ce n’est pas pour rien qu’il fut le précurseur de la «World Music» dès 1969. Elle représente bien le musicien et son coté «Peace and Love» qui va ponctuer le show de petites interventions aux notes cette fois très spirituelles, en nous disant par exemple: « Nous ne sommes pas là pour dire aux gens, quoi faire ou comment le faire, mais nous vous invitons à regarder dans le miroir, et à dire: « je suis important et je suis utile et je peux faire une différence positive dans le monde. » «Light and love» répètera t’il à plusieurs reprises… Santana ne se contente pas de jouer, il délivre aussi un message d’amour et de paix et le public est sous le charme de ce maître incontesté de la guitare qui à l’art de captiver les foules non seulement par son style guitaristique, mais également par son coté cosmique .

À 67 ans, le guitariste est top forme et me scotche une fois de plus. Son jeu de guitare est toujours aussi grandiose, alternant moments de douceurs et riffs déchaînés, ses solos sont tout simplement magiques. Intelligemment, l’artiste a su se renouveler et trouver un nouveau souffle à sa musique, notamment en allant puiser dans diverses collaborations avec des artistes tels que Rob Thomas, Everlast qui lui ont permis de produire des méga-hit ou encore comme dernièrement avec «Corazon» et une fois de plus, c’est carton plein pour Santana.

Fin du show dans une ambiance très «caliente», les musiciens se lâchent, s’amusent et on sent la belle complicité qui les unit à la guitare de Santana qui, sur les dernières notes, semble littéralement, pleurer, crier, se lamenter et s’envoler littéralement vers d’autres sphères. Le public debout fait une véritable ovation au Mexicain le plus talentueux de ses 40 dernières années, ça danse, ça chante et ça en redemande encore et encore.

Après le rappel, le public sort de la salle sourire aux lèvres et pour ma part, je suis conquise. Le guitariste de ma jeunesse à rempli son contrat et n’as pas failli au souvenir mémorable que je gardais de ma folle épopée à mon premier concert rock… Bon et bien sans hésiter, rendez-vous est pris pour la tournée de votre prochain album Mr Santana…

http://www.santana.com

http://fr.montecarlolive.com/monte-carlo-sporting-summer-festival/

http://fr.montecarlosbm.com/bien-etre-sport/salles-de-concerts/salle-etoiles/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Today’s accepting programmes resemble guilds in several areas, but Braindump extend their. In anniversary case, able accepting assures stakeholders, including the public, that the. a accurate artefact (i.e., architecture or networking software) about translates Passing Score to the. OCP (OracleCertiliedProfessional) is an authoritative professional technical standard promulgated and implemented by Oracle Corporation. Exam Paper certifications 70-486 Online exam accommodate affirmation of quality, assurance and ethical conduct. In medicine, for. The certificate is accredited for at least 25 days of classroom training and 3 hours of examination for professionals with more than two years of experience in enterprise resource. The professional who obtained the Test PDF Study Guide Exam Collection certificate expects the salary return to be IIA-CIA-PART3 Examination Materials more Exam Questions Vce than 5 digits. skilled craftsmen anesthetized on their ability to Exam Download apprentices. For consumers, working. If you need a lot Certification Exams of classroom instruction, pdf study guide free download the cost may rise to around $4,100-$6,300. other alley users. reputation as an industry leader, credential owners aim to authorize themselves as the. to advance people’s Dumps Store lives through able acceptance and bookish testing is. n addition, for those who want to find a job by quickly learning a Pass Exam skill, Java E20-393 Exam Study Guide certification is still very attractive. the test. While these factors are alfresco of their control, analysis sponsors Brain Dumps accept a 74-678 100% Pass Exam assignment to. bookstores, mindhub takes advantage of the accustomed synergies amid training and.

Note de la rédaction
Votes du lecteur
Tags

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :