Concerts — 28 mars 2017 at 20 h 36 min

[LIVE REPORT ]Phil Campbell & The Bastard Sons + Noise Incorporation -25.03 – Le Grillen – Colmar

by

 

 

Après une bonne petite introspection de Noise Incorporation juste avant leur montée sur scène, histoire de nous parler de leur nouvel opus et que vous trouverez un peu plus tard dans ces pages, il est temps de prendre une bonne grosse dose de rock bien gras. Les Noise Incorporation, dont on a déjà parlé plusieurs fois et dont on pense le plus grand bien, avaient à cœur de nous faire découvrir les titres de leur nouvel album Cold War, fraîchement sorti, la veille. Ce groupe, je l’ai déjà dit, prend de plus en plus d’envergure au fur et a mesure de leurs prestations. Les compos sont percutantes et rageuses, et vous collent une bonne grosse mandale façon Obélix ! Même le patron Phil Campbell ne s’y est pas trompé, car en deux jours, il a pu voir une petite étendue de leur capacité, et les a même félicité de leur prestation. Un compliment du père Campbell ça le fait bien !!

Malheureusement le set prend fin trop rapidement, mais voilà, le tôlier a besoin de se dégourdir les doigts aux côtés de ses rejetons. En effet, 3 des 4 Bastard Sons sont les fils de Phil. Seul le chanteur n’est pas un Campbell !!? Mais qu’importe il est tout aussi rageur sur scène et n’est pas avare d’énergie. Ca sent bon le gros son, les riffs, tantôt lourds tantôt rapides, mais bien comme il faut pour déclencher un headbang des plus énergique. Chose étonnante, au fil des morceaux, on en oublie le guitariste de feu Motörhead, tant il est discret dans son coin dans la pénombre de la salle, a peine éclairé par les lights. Timide ? Ca se saurait. Non un ressenti comme s’il voulait donner un coup de pouce à des jeunes qui débutent en associant son nom a ce projet. Si c’est le cas, cela est une belle preuve d’humilité et d’amour paternel. Mais n’empêche que sa patte reste toujours aussi précise. Le groupe n’ayant pas assez de morceaux pour tenir un set de 1h30, on a eu le droit a des reprises de groupes qu’affectionnent les cinq musiciens, tel que «Sharp Dressed Man» des ZZ Top, Black Sabbath, Chuck Berry ou encore un bon vieux Led Zeppelin pour clore le set. Mais il ne pouvait pas y avoir un set avec Phil Campbell sans que l’ombre de Motörhead ne passe au dessus de la salle, et nous avons eu le droit d’entendre plusieurs titres du groupe mythique, dont «Eat The Rich», «Ace of Spades », «(We Are) The Road Crew », et «Iron Fist».

Et le boss et ses rejetons ont disparu dans la pénombre et le voile de vapeur, laissant le public rassasié de cette déferlante de rock. Niveau compos rien d’exceptionnel, mais ça sonne bien, cela donne envie de se remuer, bref cela ne vous laisse pas impassible dans un coin de la salle.

Voyons à leur prochain passage, seulement avec des compos personnelles, si la sauce prend pour de bon ou pas.

 

https://www.facebook.com/noiseincorporation/

https://www.facebook.com/PhilCampbellATBS/

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire