Concerts — 27 novembre 2017 at 11 h 41 min

[LIVE REPORT] MYRATH + VUUR + EPICA – 25.11 – Le Moulin – Marseille (13)

by

Vous connaissez tous ma grande passion pour les voix féminines dans le Metal. Oui, je sais, je suis un con et un putain de sectaire, mais quand je vois marqué sur l’affiche que Anneke va venir partager l’affiche avec les Tunisiens (un peu français) de Myrath je ne cherche même pas à comprendre.

Le concert commence tôt mais Myrath attaque aux alentours de 19h30. 5 petits morceaux, mais 5 morceaux très riches en sonorités. Il faut déjà dire que l’ambiance est plutôt joviale sur scène, les musiciens ont la patate et on dirait même qu’ils sont assez surpris par l’accueil que leur réserve le Moulin. Il est vrai que, habituellement, les premières parties sont boudées par le public, mais là ça fait plaisir à voir. Après les ondulations de leur danseuse exotique, le combo nous offre trois titres de « Legacy« , dont un « Believer » des plus aguichants. Le set se poursuit avec deux titres de « Tales of the Sand » dont « Beyond the Star« , en clôture, qui ne nous laisse augurer que du bon pour la tournée 2018 du groupe, qu’ils effectueront en solo.  Le son n’est pas mauvais, mais on pourra juste déplorer le petit problème de basse au moment de son solo. Le reste n’est que formalité, à mon sens le concert le meilleur concert de la soirée.

Vuur est donc emmené par Anneke, l’ex chanteuse de The Gathering, et on rappellera quand même que si des groupes comme Nightwish, Epica et consorts existent, c’est parce que la demoiselle a mis le pied à l’étrier de tous ces bands. Alors oublions que la demoiselle a des arguments physiques indéniables, et concentrons-nous sur ce qui nous est proposé. Déjà, le line-up qui l’entoure est tout bonnement hallucinant. Il y a un sacré niveau et les mecs sont plutôt investis sur scène. De la communication avec le public, une envie indéniable de faire passer un bon moment aux gens, et une musique au poil, voila une recette qui devrait ravir les plus difficiles d’entre nous. Le chant est bien, mais pour moi ça part trop souvent dans les aigus, ça manque d’une petite touche de brut au chant pour apporter un peu de contraste. La setlist fait la part belle au dernier opus, « In this moment we are free – cities » qui, au regard des critiques musicales, n’est pas le meilleur album d’Anneke, mais passe plutôt bien en live. Les 3 autres titres sont des reprises, de Devin Townsend, The Gentle Storm (un projet parallèle d’Anneke), et un classique de The Gathering. Bref, la dame ne prend pas une ride, un concert très sympathique qui remporte de larges applaudissements du public.

Epica… Simone… la dernière fois que j’ai eu l’occasion d’écouter Epica, c’était posé ,entre leur concert et celui de Cannibal Corpse… Imaginez le tableau : du Epicorpse ! Mouhahaha juste d’y repenser !!! Bon là ce soir, c’est une expérience, après cette soirée j’aurai eu ma dose de Metal Symphonique pour 5 ans… au moins. Énorme scène de montée avec un light show des plus réussis, et une rampe passant derrière tous les musiciens permet au claviériste de se déplacer tout au long du concert, d’un bout à l’autre de la scène. Des zicos surchauffés, et surtout une Simone qui cartonne !! Le groupe ira piocher dans 6 de ses albums pour abreuver la foule qui lui est tout acquise, mais celui qui sera le plus représenté sera « The Holographic Principle » . Un set qui passe à une vitesse folle et qui se conclura en rappel par la triplette « Sancta Terra », « Beyond the Matrix » et  » Consign to Oblivion ». Bref, un putain de bon concert pour les fans et un moment somme toutes sympathique, pour les novices comme moi.

Bon, pour moi clairement Myrath était attendu et n’a pas loupé le coche c’était vraiment énorme. Le reste était plutôt bon et a ravi les fans donc c’est gagné. On peut juste remercier Adam Production et Le Moulin pour cette bonne soirée !

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire