Concerts Old — 24 février 2016 at 12 h 08 min

[LIVE REPORT] MILLENCOLIN + Templeton Pek + Mitch Bones & The Suckercopter – 21.02 – Le Moulin ( 13)

by

12240419_1200293726653588_9028929773565924477_o

 

Ce n’est pas une affluence record ce soir au Moulin : à croire que les groupes de skate punk n’attirent plus tellement les foules ! Et pourtant avec une discographie longue comme le bras et des albums de référence dans le style, on aurait pu s’attendre à voir beaucoup plus de monde… Toujours est-il que c’est un public de fans qui se rend ce soir au Moulin en format club.

Bref, l’interview de Millencolin me prenant un peu de temps, il m’est impossible de voir le premier groupe, Mitch Bones, et j’arrive sur le dernier riff et le mot de la fin  » Merci Marseille »… Moralité, on fait le planton en attendant les Templeton Pek.

Le trio arrive boosté sur scène et semble plutôt content de venir dans la cité phocéenne pour la première fois. Un concert qui passe à la vitesse de l’éclair puisque nous avons le droit à une toute petite demi heure. Le bémol de la soirée, c’est le public complètement amorphe, qui ne réagit presque pas aux sollicitations du chanteur, alors qu’en définitive, malgré une impression de redondance, la mayonnaise prend plutôt bien. Du punk en bonne et due forme, parfois un peu édulcoré à mon goût, mais exécuté avec l’envie indéniable de nous faire passer un bon moment. C’est toujours un challenge que de faire bouger les marseillais, à croire qu’en définitive l’humeur n’était pas à la fête sur ce groupe et que les personnes présentes se réservaient pour la tête d’affiche. Toujours est-il que moi j’ai aimé, alors je dis bravo, vous avez fait le taf les gars !

Millencolin sont eux aussi survoltés ce soir : le groupe a bien décidé de montrer qu’après 20 ans, ils n’avaient rien perdu de la hargne qui les caractéris ! Très peu de répit dans ce set hormis pour nous tacler sur les derniers résultats de l’OM. Rab bordel, on n’est pas là pour parler foot, on est là pour écouter du punk ! Un paquet de morceaux sont enchaînés, et on est gratifiés d’une bonne quinzaine de titres. leur dernier album se taillant la part du lion, sans oublier bien-sûr le traditionnel « Pennybridges pioneers ». « Egocentric Man », « Twenty Two » et une tripotée de tubes, repris en cœur par un public d’afficionados, font mouche à chaque fois. Le pit est bouillant et rend bien aux musiciens l’énergie développée sur scène. Oui, effectivement, les gens étaient là pour Millencolin et ont prouvé une fois de plus leur ouverture d’esprit aux premières parties. Bref passons. Moi le truc qui me fout un peu les glandes dans ce show, c’est le fait qu’on aurait normalement eu le droit à 90 minutes de son et qu’au bout d’une heure … paf rideau. Allez c’est pas grave, on a passé un bon moment et ça reste l’essentiel.

Voilà une soirée comme il faut pour finir correctement la semaine, merci au Moulin d’avoir encore les couilles de faire venir des groupes tels que ceux-ci. Comme déjà dit, malgré une propagande de la salle pour rameuter les foules, le public n’a pas été présent en nombre. Les musiciens se consoleront avec les deux dates de Paris et Biarritz qui, elles, étaient… sold out.  Alors n’attendons pas 10 ans pour revoir le groupe en terres marseillaises, et continuons à soutenir nos salles de concerts dans leur démarche de nous proposer des vrais bons moments de musique.

Merci à Adrien du Moulin

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :