Concerts — 25 mai 2019 at 14 h 39 min

[Live Report] Mgla+Revenge+Doombringer-14/05-CCO Villeurbanne (69)

by

Retour en terrain connu ce soir, avec un plateau Black Metal proposé par Sounds Like Hell qui fait bien bien baver! Hypé à mort par les expériences live de beaucoup de potes vis à vis de Mgla, notamment il y a quelques années au Transbordeur en première partie de Behemoth, cette date était pour moi inloupable!

Premier constat : le Black Metal rameute moins de monde que le Punk à roulettes, et le public arrive encore timidement au moment ou les premiers accords de la soirée se font entendre. Il faut dire que pour un mardi il y a un nombre insensé de concert Metal ou assimilés dans la région Lyonnaise, avec notamment The Lumberjack Feedback qui joue a quelques kilomètres du CCO. Qu’à cela ne tienne, au final il se trouve que nous nous trouvions dans la salle la plus remplie ce soir là , et de loin. Doombringer commence donc, et autant leur musique m’avait bien accroché à l’écoute, autant en live je dois avouer avoir un peu plus de mal. Leur Death Black teinté de Doom est de fort bonne facture, mais quelque chose me fait tiquer. Est ce la présence scénique du chanteur, Medium Mortem, vêtu d’une chemise a jabots blanche et doté d’une ceinture et d’un collier en os de poulets (ou autre), qui verse un peu trop dans le grandiloquent? Ou bien une musique riche, peut être même un peu trop, dont les divers changements de rythme rendent difficile l’appréhension de chaque morceau? Qui sait, mais j’ai en tout les cas carrément du mal à accrocher. Dommage.

Petite pause et on attaque les choses sérieuses avec les Canadiens de Revenge, auréolés d’une sacrée réputation après près de 20 ans de carrière et 5 albums ultra brutaux à leur actif. Et vous allez peut être dire que je chipote et que je suis jamais content, mais là encore une fois, j’accroche pas. Mais ce coup ci, la raison est claire : trop brutal. Je ne pensais pas dire ça un jour pour être honnête, mais c’est le cas. Leur musique part un peu trop dans tous les sens, et pour ne pas arranger les choses, j’ai trouvé le son extrêmement plat, sans rondeur, et certains fans du groupe présents ce soir ont confirmé que je n’étais pas le seul a avoir cette impression. C’est dommage, car en album le groupe envoie le pâté, et même sur scène on sent qu’ils donnent tout. Mais quand la tête ne bouge pas et que les bras restent croisés, que voulez vous y faire ma bonne dame? Next.

C’est ici qu’on arrête de rigoler, et dès leur entrée en scène, on sait que les Polonais de Mgla ne sont pas venus a Lyon pour enfiler des perles. Cagoule intégrale noire sur le visage (il faudra qu’on m’explique comment ils font pour respirer pendant une heure de show avec ça…) le groupe égrene les premières notes de « Exercises In Futility I » et la totalité des personnes présentes dans la salle savent qu’il vont prendre une énorme mandale dans la tronche. Le Lightshow est assez original pour un concert de Black Metal, à forte dominante bleue, assez clair, laissant entrevoir les visages des personnes vous entourant dans la salle. L’audience est captivée par le show, les yeux a demi clos, hypnotisée par un show d’une intensité folle. Ce soir, la quasi intégralité d' »Exercises In Futility » sera jouée, a l’exception de « III » , entrecoupé de deux morceaux de « With Hearts Toward None » , d’un de « Groza » et un autre plus rare, de l’EP de 2006 « Mdlosci ». Il ne se passe techniquement rien de grandiose sur scène, mais ce n’est pas réellement là que les choses se passent ce soir, la musique du combo Polonais se vivant aussi bien intérieurement. Mention spéciale au batteur, renommé Fée Clochette pour l’occasion, comprenne qui pourra! Le show passe en tout cas à une vitesse folle, et le public en redemande, mais le groupe ne reviendra malheureusement pas sur scène. Un concert immense, la deuxième grosse claque Black Metal de l’année au CCO, en attendant le show de Destroyer 666 cet Automne!

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :