Concerts — 19 février 2016 at 9 h 24 min

[LIVE REPORT] LIONHEART + DESOLATED + FALLBRAWL + WOLFPACK à l’Atelier des Môles – Montbéliard (25)

by

lionheart_moles

Le 17 février 2016 dans l’est de la France à Montbéliard, la saison hivernale (si on peut encore l’appeler ainsi) bat son plein. C’est entre fraîcheur et humidité que nous attendons impatiemment le retour des beaux jours. Le moral est un peu comme le temps : pas très chouette. Mais un plateau hardcore à l’Atelier des Môles va égayer le mental des troupes en ce mercredi soir. Il est composé de Lionheart, Desolated, Fallbrawl et de Wolfpack.

Nous voilà donc partis pour nous taper une petite soirée hardcore dans le pays de Montbéliard mais nous n’avons pas pu voir le début en raison d’un problème d’horaire. Les concerts devaient commencer à 20h30 et finalement le coup d’envoi a été avancé à 19h30. Du coup, nous avons raté le premier concert, celui de Wolfpack. Nous voilà donc directement dans le bain à notre arrivée avec le hardcore puissant de Fallbrawl. Ces allemands en ont dans le caleçon et envoient la purée comme c’est pas permis. Les spectateurs commencent à bouger petit à petit malgré les nombreuses tentatives du chanteur pour mobiliser les troupes à base de circle pit et autres joyeusetés. Quelques jeunes en manque d’action sont fièrement actifs pour pratiquer la danse traditionnelle du hardcore : le mosh pit. Ceux qui ne connaissent pas seront sûrement surpris, car on se croirait dans un concours de capoeira. Blague à part, Fallbrawl a donné son maximum pour contenter le besoin de sauvagerie de son assistance, et je pense qu’ils ont réussi leur coup.

Ensuite, c’est au tour de Desolated de monter sur scène. Les anglais jouent une musique digne des plus grands pontes du hardcore New-Yorkais. Je ne sais pas si c’était dû à un mauvais réglage du son ou à de la fatigue, mais le chanteur n’était pas si crédible que ça. Sa voix ne collait pas bien à la musique par manque de puissance. Ça a été encore plus vrai quand le chanteur de Fallbrawl est monté sur scène avec eux pour un petit guest. La différence a été plus que flagrante. Mis à part ça, leur set était sympa et je pense que les revoir dans d’autres conditions serait pas mal pour me refaire une idée.

Arrive enfin le moment tant attendu (surtout pour les filles) : Lionheart. Maintenant, ce n’est plus le moment de rigoler car les américains ne sont pas venus pour nous chanter des berceuses. Le premier truc choquant a été le fait que le chanteur paraissait beaucoup plus impressionnant sur Youtube que dans la réalité. Mais bon, on s’en fout un peu en fait ! Lionheart c’est du hardcore Made In US et ça se voit, ça s’entend. C’est puissant, brutal, sans demi-mesure… bref du vrai Hardcore avec un grand H. Les ricains étaient bien décidés à retourner l’Atelier des Môles et ils n’étaient pas loin de leur but. Le public était chaud bouillant et il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que ça dégénère dans le bon sens. J’en reviens une dernière fois aux filles, qui étaient en nombre ce soir, car pour une fois dans cette salle, ça ne sentait pas que la testostérone. Quand le chanteur de Lionheart a fait tomber son pull, ça sentait l’humidité féminine !! C’était pas le moment d’essayer de draguer !!

Encore une très bonne soirée à l’Atelier des Môles à Montbéliard en compagnie de bons groupes de hardcore. Vivement le 5 mai pour Rise Of The North Star !

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :