Concerts — 10 octobre 2016 at 6 h 38 min

[LIVE REPORT ] LES RAMONEURS DE MENHIRS + LAIDS CRETINS DES ALPES – 07.10 – L’Usine – Istres (13)

by

13010696_1113325105375179_7150711429151883078_n

Soirée ethno-punk, reggae punk, punk celtique … appelez ça comme vous voulez, mais il va bien être question de punk ce soir à l’Usine.

laidscretinsdesalpes3L’ouverture de la soirée ce fait par les locaux « Laids crétins des Alpes« . Le trio punk profite de la soirée pour enregistrer son premier DVD/CD Live, d’où le nombre de caméras réparties dans la salle. Le parterre est encore un peu clairsemé quand le groupe entame son show mais cela ne sera pas le cas tout le long, les gens arrivant petit à petit. Petit côté sympa du groupe, ceux-ci offraient un de leurs albums à tous ceux qui arrivaient avant 20h30. Un set où leur dernier album « Chevalier crétin » se taille la part belle, puisque 6 titres en sont issus ; le reste de la setlist offre un aperçu de la discographie du groupe. Enregistrement vidéo oblige, le groupe a mis le paquet sur scène. Le groupe est rejoint par Seed « Amereyda » Sonsino, le rasta du clip « Rastafarien », un chouette moment tiens. Et que dire de ces deux grillés du bulbe que sont leurs clowns de scène. Franchement, c’est pas là qu’ils devraient être, après avoir vu les clowns dans de grands cirques nationaux, je peux dire que eux remportent largement la palme de la poilade et de l’originalité. Enlevez ces deux personnes du spectacle proposé par les crétins et celui-ci n’aura plus du tout la même saveur. Je ne vous donne pas plus de détails, ça vous obligera à matter le DVD et à aller bouger votre cul à un de leurs concerts. A noter d’ailleurs qu’en mars, dans cette même salle, ils se produiront avec les légendaires Sheriff  alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

lesramoneursdemehnirs3Place maintenant à un des groupes les plus acclamés en ce moment. Les personnes présentent au Hellfest 2015 se souviendront du parcours du combattant pour rejoindre la Warzone pour le concert des Ramoneurs de Menhirs. Quelques jours plus tard, ceux présents au Festival de Néoule se souviendront de ce grand show offert dans ce festival hors norme. Et bien ce soir, Loran (39 ans de carrière le monsieur tout de même) nous montre bien que chez lui, le punk ne sommeil pas, que son esprit d’insoumission est toujours bien présent. Le quatuor breton a bien décidé de profiter de chaque minute de ce live qui durera près de deux heures. Le groupe enchaîne les danses traditionnelles boostées à coup de guitare et de boîte à rythme. Dans le public, pogos et farandoles se déclenchent à tout bout de champs. Les discours de Loran font mouche à chaque fois, « Bretagne, Alsace, Occitanie, Pays Basque, ensemble, nous sommes de la dynamite » ou « après tout, entre la Bretagne et l’Occitanie il n’y a que la France » ou encore « Ça fait bien longtemps que la jeunesse n’emmerde plus le Front National, elle vote pour lui maintenant » et j’en passe et des meilleurs. Au milieu de la première heure de la setlist tradi du groupe, vient se greffer un hommage au Sham 69 pour les 40 ans du punk avec une interprétation de « If The Kids are United » et quelques minutes plus tard une version « Bella Ciao » qui sied parfaitement à l’ambiance de la soirée. Les deux sonneurs ne déméritent pas les éloges et la réussite de leur parcours musical, les gars prennent leur pied, mais restent tout de même un peu en retrait. S’ajoute également des chansons touarègues car les combats ne s’arrêtent évidemment pas aux frontières de notre pays. Et d’un coup, voilà le public replongé il y a de ça près de 30 ans en arrière avec une partie du set dédiée aux classiques des Bérus. « Vive le feu » n’a jamais aussi bien sonné, « Vivre libre ou mourir » résonne comme si j’avais 16 ans. Là encore, je vous passe le détail, ça vous permettra d’aller les voir, et pour les bretons, de prendre votre place pour leur punk noz d’anniversaire au mois de novembre.

Il ne nous reste plus qu’à rentrer en ce disant que c’était bon comme soirée. Merci l’Usine d’avoir proposé ce plateau et à très vite dans vos murs.

Merci à Pierre de l’Usine et à Faustine pour les photos.

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 6    Moyenne : 3.8/5]

Laisser un commentaire