Concerts Old — 17 juillet 2015 at 4 h 31 min

[Live report] LENNY KRAVITZ – Monte Carlo Sporting Summer Festival – 8juillet 2015 – Monaco

by

 

 

Lenny Kravitz

C’est dans la magnifique salle des étoiles célèbre pour son bal de la rose, et dans le cadre du Monte Carlo Sporting Summer Festival que j’avais rendez-vous ce 8 juillet avec l’incontournable et charismatique Lenny Kravitz. Un cadre en bord de mer tout simplement exceptionnel avec une magnifique vue sur la Principauté, pour un concert non moins exceptionnel à guichet fermé. Pas moins de deux mille sept cent personnes dans la configuration debout de la salle transformée pour l’occasion en temple du rock, mais sans biker à l’horizon, juste un public Rock ‘n’ Roll chic et majoritairement féminin.

Si les verres sont bien en plastique, la symbolique bière des concerts rock est ici remplacée par la coupe de champagne et c’est ambiance feutrée et très cosmopolite, autour de moi, ça parle Italien, Russes, Anglais, Chinois , j’ai vraiment l’impression d’être en vacance à l’étranger. Je m’installe derrière les crashs barrières et c’est de loin la meilleure place, car vu l’affluence et la chaleur, je ne résisterais surement pas une heure au milieu de la foule même pour le beau Lenny.

C’est Vintage Trouble, un groupe de Rock blues formé à Hollywood en 2010, qui fait l’ouverture de la soirée. Débordant d’énergie sur scène, le frontman Ty Taylor est un véritable condensé de talent, un mélange de James Brown et Otis Redding. A ses côtés, d’excellents musiciens, Nalle Colt à la guitare, Rick Barrio Dill à la basse et Richard Danielson à la batterie. Le groupe qui s’est fait remarqué notamment en faisant l’ouverture d’AC/DC au stade de France envoie de la bonne soul, imprégnée par le blues rock des années 50 et 60. C’est bon mais très fort et pour bien faire, j’ai oublié mes bouchons pour les oreilles et je peux vous dire que dès les premiers notes, je le regrette amèrement, les basses sont à décoller les tympans. En bon MacGyver que je suis, j’improvise alors rapidement des protections de fortune avec un mouchoir papier, ce qui fait rire le photographe qui se trouve à mes côtés. Si si ça marche, je vous l’assure !! Me voilà fin prête pour shooter. C’est une première partie bien sympa et pêchue que nous livreront les quatre musiciens. Ils ne se ménagent pas et le public adhère et fait un superbe accueil au groupe qui a largement rempli sa mission pour chauffer la salle.

Lenny Kravitz Vintage Trouble

Le temps d’une petite pose à l’extérieur pour reposer mes oreilles, et c’est au tour de la star New-Yorkaise de faire son entrée sur scène avec une bonne demie heure de retard. Mais quand on aime, on pardonne, et les 2 700 spectateurs seront largement récompensés de cette attente, car Lenny va leur offrir deux heures de live non-stop et c’est une bonne surprise, car à la vue de la set liste (onze morceaux seulement) je me disais que le show allait être sacrément court. Sauf qu’en grand showman qu’il est, et n’ayant pas peur qu’on lui fasse de l’ombre, Mr Kravitz a su s’entourer de musiciens exceptionnels, des pointures qui vont sublimer les morceaux et les transformer en extended play de plusieurs minutes et donner ainsi une dimension grandiose au show, pour le plus grand bonheur du public.

Lenny Kravitz

Visuellement parlant, la scène est tout simplement magnifique. C’est un feu d’artifice de couleurs, des éclairages aux tons chauds et superbes. Le groupe pour sa part porte de belles tenues africaines et Lenny quand à lui, trône magistralement au milieu de la scène et ce soir, il nous la joue prince du désert. Il est vêtu d’une tunique lamée recouvertes par un châle bleu nuit brodé ethnique, le tout agrémenté d’un large collier à l’image de ceux que portaient les pharaons et il faut l’avouer ça lui va très bien. Il ressemble à un être venu d’ailleurs, un mix entre Moïse et un dieu égyptien. Quand au cours du show sur le titre It ain’t over ’til it’s over, il met les bras en croix, j’ai une vision christique… Jésus au milieu de ses apôtres, mais en version rock avec Lunettes de soleil et bagouses de biker aux doigts. Non, je vous l’assure, je suis à l’eau uniquement!!

Le show est très bien ficelé et tourne rondement, les morceau balancent, les choristes exécutent une jolie chorégraphie, bref tout y est pour que la mayonnaise prenne. L’artiste va jouer quelques titres de son dernier album «Trust» mais laissera surtout une grande place à ses hits sur lesquels le temps ne semble pas avoir d’emprise. Des hits repris à l’unisson par le public. Sa groove, sa funk, ça blues, ça rock et ça danse dans tous les coins de la salle. En musicien surdouée qu’il est, Lenny Kravitz se balade litéralement dans tous les genres musicaux, passant allègrement du rock au blues, au gospel, au jazz, il aime mélanger ces styles et se les réapproprie magistralement, le public lui est aux anges…

Accompagné par ses trois magnifiques choristes au déhanché soo sexy et à la voie soul et suave, Lenny Kravitz débute le show avec Frankenstein et Dirty white boots, deux titres extraits de son dernier album, Strut. Durant les deux heures du concert, la Rock Star va donner l’occasion à tous ses musiciens de montrer ce qu’ils ont dans le ventre, leur laissant à chacun leur instant de gloire. Sur scène, avec lui il faut dire qu’il n’y a que du très beau monde, tout d’abord la bassiste et chanteuse Gail Ann Dorsey vêtue d’une magnifique tenue africaine traditionnelle, et que l’on a pu voir sur les tournées de Bowie. Il y a également Cindy Blackman batteuse issue du jazz, épouse et batteur également du grand Carlos Santana, qui du haut de ses 55 ans est tout simplement impressionnante à la batterie et aux percussions. On retrouve également le guitariste Craig Ross au son blues exceptionnel et qui a collaboré avec BB King et Eric Clapton pour ne citer qu’eux et avec qui Lenny a composé «Are you gonna go my way ».

Lenny Kravitz

Sur scène avec Lenny, également le saxophoniste Harold Todd qui nous livrera quelques superbes solos et plus particulièrement sur «Always on the run» … Bref une team de rêve pour accompagner ce showman dont la réputation est plus que méritée et ce n’est pas les fans (surtout féminines) qui me contrarieront. Lenny est juste beau, charismatique, talentueux et à le sens du spectacle, that’s it!!

Les titres défilent, l’ambiance monte…Fait chaud, et ce, dans tous les sens du terme. Mélée à la foule pour assister au show, je transpire comme une bête, je suis en mode tee shirt trempé qui cole à la peau sauf que moi, je ressemble d’avantage à un beignet qu’à une James Bond Girl. Malgré tout, et contrairement à ce que je pensais en début de show, et bien je ne partirais pas, le concert est vraiment trop bon.

Sur «Let Love Rule» qui va durer plus de vingt minutes, Lenny va rendre le public complètement dingo en partant faire un grand tour dans la salle, allant au contact de ses fans. Les gardes du corps ont un sacré boulot pour contenir les groupies qui essayent d’approcher, de toucher ou de photographier la star. Le public est survolté, Lenny fait trembler les murs du sporting et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout quinqua qu’il est, il a une sacrée pêche Mr Kravitz, et comme le dira ma voisine «Mon dieu qu’il est bien conservé !!» . Chacun veut immortaliser l’instant en photo et ce n’est plus qu’une nuée de portables qui crépitent autour de moi, on dirait presque une pub pour la célèbre marque à la pomme tellement il y en a. Bref, Lenny sait faire le show et du très bon, c’est incontestable.

Retour vers la scène après le bain de foule, décidément l’artiste est en très grande forme ce soir, il nous sort même sa Flying V 7 cordes et enchaîne ensuite avec I belong to you, puis avec Let love rule, le titre qui l’a fait connaître voilà plus de 20 ans. On sent vraiment une belle complicité entre Lenny et ses musiciens et c’est sur les impros que l’on mesure l’ampleur de cette complicité, car les morceaux roulent de façon grandiose. C’est sur Are you gonna my way que Lenny Kravitz sortira de scène après plus de deux heures de show, laissant un public chaud bouillant, puis y reviendra en rappel pour interpréter I want to get away. C’est sur ces dernières notes et une pluie d’applaudissement que se termine le concert de la Rock Star au Sporting.

Voilà très belle soirée dans un cadre exceptionnel qui s’achève, et qui m’a permis de découvrir enfin en live cet incroyable showman qu’est le sieur Lenny Kravitz. Comme une bonne partie de la gent féminine, j’ai le sourire collé aux lèvres en quittant la salle. Effet Lenny anti morosité garanti !!

Un immense merci à l’équipe du service presse du Sporting, pour nous avoir ouvert les portes de ce lieu magique et de nous y avoir si gentiment accueilli. En ce qui me concerne, je vous donne rendez-vous pour d’autres concerts dans le cadre du Monté Carlos Sporting Summer Festival. Prochain report, Santana.

http://www.lennykravitz.com

http://www.vintagetrouble.com

http://fr.montecarlolive.com/monte-carlo-sporting-summer-festival/

http://fr.montecarlosbm.com/bien-etre-sport/salles-de-concerts/salle-etoiles/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

CIW < CheckPoint CCSA/CCSE < Cisco CCSP < CCIE/CISSP. CISA: Registered Information Systems Auditor. CISA is another IASCA certification, and CISA requires information systems auditors 70-534 practice exam to have the necessary skills to evaluate systems and follow best practices to « support the trust and best exam websites value of information systems. » The average salary of CISA holders is $106,181. OCP (OracleCertiliedProfessional) is an authoritative professional technical standard promulgated and implemented by Oracle Corporation. It is designed for professionals who are Exam Paper able to meet the services and support of Oracle’s core products, and have the skills and extensive theoretical knowledge. Once certified, professional qualifications in the industry will be confirmed, making individuals or companies more competitive. CIW. Safety introductory course. Learning: The biggest gain of my study of CIW is a piece of security audit. Because when I CISSP Exam Study Materials watched CIW, my network Brain Dumps and host security were good, but the security audit was still blank, so CIW Vce Files really helped me open up my horizons. In addition, many of the third-party software introduced in the Answers CIW book, I downloaded and used, I feel very good, I have several programs that are now upgraded or replaced, which is very helpful to improve network security awareness. And implementation, equal to from product to function, from pre-sales to after-sales, are covered. Come from general technology. Play IE. I haven’t studied the feasibility of IE Security yet, but this is definitely my personal goal. Give money, go to the test, if not, just read the book yourself, very good. CISA: Registered Information Systems Auditor. Everyone Test PDF Study Guide bought Cisco, Answers and now everyone is safe, so what? Who will do it. 9A0-388 Test PDF CCIE Security. Everyone knows that Cisco’s CCIE certification for security is like CCIE R&S for CCNP. CCIE Security is also a significant increase in CCSP. The theoretical content of the test is similar to CCSP, but the technical details of the network and security are very high. The experiment is of course an important prerequisite for ensuring the quality of the test. Many friends say that CCIE Security is the most difficult security 70-533 Exam Dumps certification for the exam. I personally agree with this view. Learning: The biggest gain of my study of CIW is a piece of security audit. Because when I watched CIW, my network and host security were good, but the security audit was still blank, so CIW really helped me open up my horizons. In addition, many of the third-party software introduced in the CIW book, Answers I downloaded and used, I feel very good, I have several programs that are now upgraded or replaced, which is very helpful to improve network security awareness. CCIE Security. A friend called his jewel in the crown of security. This friend was CISSP 2 years ago and has now passed the CCIE Security written test and is impacting Lab. May he succeed as soon as possible and take off this bright pearl. Speaking, I can still learn a lot of concepts, methods and knowledge in this field.

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :