Concerts — 8 novembre 2018 at 22 h 37 min

[LIVE REPORT] HELL OVER EUROPE II : ABORTED + CRYPTOPSY + BENIGHTED + CYTOTOXIN – Noumatrouff – Mulhouse (68) – 02.11

by

S’il y a bien une date à ne pas rater en cette fin d’année 2018, surtout pour les amoureux de poésie, c’était le 2 novembre au Noumatrouff de Mulhouse. En effet, un plateau d’exception pour la tournée Hell Over Europe II d’Aborted a été mis en place avec Cryptopsy (Canada), Benighted (France) et Cytotoxin (Allemagne). Autant vous dire que la soirée fût placée sous le signe de la brutalité et du raffinement.

Malheureusement, le premier concert, celui de Cytotoxin, a débuté à 20h et je n’ai pas pu être présent… Je m’en mords bien les doigts car j’ai eu l’occasion d’écouter depuis et ça devait être dantesque. D’ailleurs pour la petite anecdote, un copain m’a raconté que pour demander un circle pit au public, le chanteur brandit un panneau de rond point et le message devient plus que clair et original.

Je suis arrivé pile poil pour le début de Benighted. On sent tout de suite que ces mecs ne sont pas là pour rigoler et envoient tout ce qu’ils ont dès le départ. Le concert ne dure pas très longtemps mais Benighted est bien décidé de profiter un max de son temps pour nous persécuter la cervelle avec leurs morceaux dévastateurs. Julien, le chanteur toujours pieds nus, nous a sorti ses plus beaux grognements pendant que les zicos martyrisent leurs instruments pour en sortir des sons ultra-violents. Les français les plus bourrins de l’hexagone s’en donne à cœur joie et le public leur rend bien en pogotant comme des diables. On a eu droit à une setlist courte mais intense tirée de tous les albums incontournables du groupe. Ils disposaient d’environ une demi heure à trois quart d’heure pour nous liquéfier les tympans et c’est mission accompli ! Merci et à bientôt pour de nouvelles aventures.

Petite pause bien méritée et c’est au tour des canadiens de Cryptopsy de monter sur scène. Ils ne sont pas nés de la dernière pluie car le groupe existe depuis 30 ans. Ce sont donc les vétérans de la soirée. Un peu plus calme que les autres formations partageant l’affiche, ils ne sont pas pour autant dénués de brutalité. Ils savent l’exploiter et la canaliser quand il le faut. Cryptopsy vient de sortir un EP intitulé The Book of Suffering Tome 2 et est venu pour défendre le petit dernier. Avec leur death metal technique alternant entre brutalité et mélodies incisives, les canadiens nous embarquent avec eux pour une bonne heure de show. Le chanteur, Matt McGachy, nous a même fait l’honneur entre les morceaux de sortir quelques phrases en français avec son accent québécois. À mon sens, Cryptopsy est assurément un groupe de qualité mais je reste dubitatif sur le chant qui est trop linéaire et manque cruellement de variation en live tout du moins. Le batteur, Flo Mounier qui est derrière les fûts depuis 1992 et est le plus vieux membre, m’a considérablement impressioner. Ce mec est une machine de puissance et de technique. Merci à vous pour ce beau live de qualité.

Il est grand temps de voir la tête d’affiche pointer le bout de son nez sur les planches mulhousiennes et de prendre une énième tartine dans la face. C’est parti pour plus d’une heure de brutalité extrême car Aborted a bien décidé de nous achever avec leur brutal death. Il est clair qu’ils ne sont pas venus pour enfiler des perles mais plutôt nous balancer des gros parpaings sonores dans nos mouilles. Tout le monde, public comme musiciens, est survitaminé et l’ambiance n’en est que plus belle dans l’intensité. Au bout de quelques titres, Sven, frontman et leader du groupe, nous fait part d’une petite surprise qui en est à moitié une (pour moi en tout cas) : Julien de Benichted (comme il le dit) les rejoins pour un titre. La sauvagerie de l’ambiance monte encore d’un cran. C’est reparti pour quelques titres avant d’annoncer la deuxième surprise qui n’est autre que le frontman de Cytotoxin. Tout comme Julien, il vient pour un titre et re-belotte, on en prend encore un peu plus plein la tronche. Aborted joue des morceaux de leur dernier album qui est sorti il y a peu sans trop abuser sur la quantité mais n’oublie pas ses grands classiques. Sven est également passé pro dans la blagounette sur Julien Truchan et sa manie de jouer pieds nus pour le plus grand plaisir de toute l’assistance et le sien de toute évidence. Le concert arrive à son terme et ma frustration est à son comble car je n’ai pas entendu mes tubes personnels provenant de Engineering The Dead… C’est tout bonnement impossible, on ne va pas repartir comme ça ?? La petite musique décalée de fin de live se fait retentir donc direction la sortie. C’est juste avant de franchir la porte qu’Aborted remonte sur scène pour un rappel et, je vous le donne en mille, ma frustration est redescendue très vite dès les premières notes et nous avons conclu la soirée en beauté.

Même si j’ai raté Cytotoxin (que j’espère bien voir un de ces jours), ce 2 novembre a été exceptionnel comme on pouvait s’y attendre. Un tel plateau ne pouvait que laisser un souvenir indélébile dans la tête des gens présents. Bravo à tous et à bientôt !!!

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :