Concerts — 19 mars 2018 at 10 h 55 min

[LIVE REPORT ] HANGMAN’S CHAIR + WITCHTROAT SERPENT + MUDBATH – 17.03 – Akwaba – Châteauneuf de Gadagne

by

La dernière fois que j’ai mis les pieds à l’Akwaba c’était pour y venir voir jouer les potes de Belfort: TAF ( rip bordel). Ce soir l’intitulé de la soirée à la prog plus que bandante, nous a fait prendre la route pour venir se décrasser les oreilles et prendre une bonne dose de doom. Première édition donc de cette soirée Blood And Chaos organisée par Volume Brutal Association. Pour une première, les gars ont mis les petits plats dans les grands. Un peu moins de 100 personnes sont présentes, ça fait peu mais bon c’est comme ça, les gens ont de plus en plus la flemme ou de moins en moins d’argent, même si ce soir le prix d’accès est plus que raisonnable.

Pour ouvrir la soirée rien de tel que les locaux de Mudbath. Le quatuor avignonnais effectue ce soir une de ses rares dates de l’année et récupère derrière les fûts son batteur après une longue absence dans le groupe. Autant dire que les gars ont les crocs, ils viennent de roder leur show pendant deux jours donc ça devrait être aux petits oignons. Banco !! Le son est gros et les riffs sonnent lourd, la basse est bien crasseuse, non franchement c’est plutôt bon. En général, dans un groupe tu as un chanteur, aller deux parfois, ici, les gars ne se compliquent pas la tâche du tout puisqu’ils sont trois à officier à tour de rôle ou de manière complémentaire. C’est bien foutu, moi je dis ça marche. Il y a aussi cette complémentarité dans le jeu de guitares, les mélodies s’entrecroisent, les guitares se répondent, s’imitent, on a aussi quelques solis, c’est très bien écrit. Mais bon ce qui fait clairement la force du son Mudbath c’est le contraste entre les plans qui tabassent et les plans Doom. On prend les riffs, on les étend et ça vous donne des morceaux qui font mouche. Je ne vois pas ce qu’il y a à jeter dans ce set, c’était un bon concert et la confirmation que leur musique prend réellement toute son ampleur en live.

Witchthroat Serpent a souvent été comparé à Electric Wizard. Ce qui emmène les puristes à dire  » si vous prétendez  jouer du Electric Wizard, jouez aussi bien qu’eux » oui les gens ce n’est pas faux, mais les gars n’ont jamais prétendu faire du Electric Wizard, donc ils développent leur propre univers. Ce soir le groupe propose une setlist entièrement revisitée et intégrant un grand nombre de morceaux issus de leur prochain album. On a tout de même le droit à quelques titres de ‘Sang Dragon’. Et là, le serpent commence à onduler. Son bien lourd, basse bien grasse, une voix au poil tout est réuni pour avoir un bon concert à l’instar de celui délivré l’an dernier à Draguignan. Les nouveaux morceaux groovent bien, les gars sont impliqués, ça fait le job, ce n’est pas mauvais mais perso voilà, ca restera quand même un des rares groupes que je préfère écouter sur album que voir en concert, hormis la proximité avec l’artiste je ne suis pas transcendé. Un bon concert tout de même, à vous de juger quand vous en aurez l’opportunité de les voir.

 » Le meilleur groupe français en activité » voilà comment le magazine Noïse a qualifié Hangman’s Chair suite à la sortie de l’excellent  » Banlieue Triste ». Nous on vous invite à relire notre chronique, mais cet album déglingue ( j’en vois rire et dire : » fred tu n’es pas objectif tu surkiffes », oui peut-être mais bon cet album bute point barre). Ce soir Hangman’s Chair vont jouer 1h tout juste. Une heure de pure beauté avec un son aussi lourd et puissant que sur l’album. La part belle se taille  aux nouveaux morceaux avec l’intro de « Banlieue Triste » suivie de « Naïve » qui emmène tout le monde sur son passage. « 04.09.16 » prend réellement plus de corps en live,  » Touch The Razor » voit Cédric exceller dans son exercice vocal. Le groupe a non seulement un gros son, mais il a  mis en place un lightshow qui complète bien l’ambiance du live. Les anciens albums ne sont pas délaissés et les « tubes » s’enchainent les uns derrière les autres. Le temps passe à une vitesse folle, ça prend son pied aussi bien sur scène que dans la fosse. Le groupe ne nous laisse que très peu respirer, ça joue bien, précis et puissant. « Fulls Ashtray » vient clôturer à merveille ce set. Encore un morceau d’une force et d’une intensité comme seul Hangman’s Chair sait les faire. Le discours de Georges Bataille met le point final à un set musicalement et émotionnellement intense.  Perso j’en aurais bien repris deux heures de plus.

Bon il faut rentrer et c’est toujours balaise de rentrer avec le sourire jusque derrière les oreilles. Est-ce que j’ai passé une bonne soirée? Clairement non !! J’ai passé une putain de bonne soirée !!!! Seul bémol, le peu d’affluence, c’est toujours dommage de voir que des assos ce lèvent le cul à faire venir des bons groupes pour des petits prix et que personne ne se bouge. Bref c’est comme ça partout. On ne peut que vous inciter à venir au Jas Rod le 28 avril pour venir reprendre une bonne tarte avec Hangman’s Chair. Nous on y sera et vous?

Merci à Stéphane et Sébastien pour l’accueil et la facilité de travail.

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 5    Moyenne : 4/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :