Concerts — 16 mai 2018 at 9 h 30 min

[Live Report] 10 ans de Sounds Like Hell Productions/ 20 ans de Benighted – 5/05 – CCO – Villeurbanne (69)

by

Double anniversaire en cette soirée de beau temps et de chaleur intense dans l’agglo Lyonnaise : l’asso Sounds Like Hell, dont le bureau est 100% féminin (c’est assez rare pour le souligner) fête ses 10 ans, et le groupe le plus connu du 42, Benighted (dont le line-up est lui 100% testostérone) fête ses 20 ans sur scène. On nous a promis des guests, des surprises, et ma foi on ne va pas être déçus!

Lorsque l’on s’attarde sur l’affiche de cette soirée, on se rend compte que le groupe qui aura la tâche de lancer la soirée est un peu en décalage du reste. Les locaux de Oakman pratiquent un Pop Punk à la fois puissant, mélodique et émotionnel. Et autant, je l’avoue, de base ce n’est pas du tout mon univers, autant l’énergie déployée sur scène par le trio, la solidité des compos ainsi que les retours positifs côté public font de ce set une surprise agréable, bien que assez éloignée de l’ultra violence du reste de la soirée.

C’est ensuite à un autre groupe lyonnais d’entrer sur scène et là, attention, c’est du lourd. Le dernier Ep de Buy Jupiter, « Crossworlds », est une petite pépite de Death/Core/Prog…beaucoup trop de touches différentes pour catégoriser leur musique, mais loin de se perdre dans des mélanges alambiqués, leur musique transporte, dans les esprits comme dans la fosse. Le chanteur est fou furieux, il passe la moitié du concert au milieu du pit, les musiciens sont habités par leur musique, et ça fait vraiment plaisir a voir. Le CCO est désormais bien rempli, et le set du groupe a vraiment l’air de faire l’unanimité. Une bonne très bonne bûche, à revoir très vite en live!

Au tour de The Mars Chronicles de fouler les planches, avec un retard sur l’horaire déjà conséquent, et ça aura son importance plus tard…Il m’est arrivé aux oreilles qu’un problème de basse aurait amputé le set du groupe de moitié, ce qui aurait encore plus retardé la soirée. Personnellement j’étais à l’extérieur, le CCO s’étant transformé en véritable four au fur et à mesure de la soirée, donc je ne peux me prononcer. Et autant être honnête, la musique du combo, c’est pas vraiment ma came. C’est très technique (normal me direz-vous, c’est du Djent), propre, beaucoup d’énergie sur scène. Mais les voix claires et moi ça fait deux, désolé…Je retourne donc prendre un d’ose d’oxygène est d’air frais dehors.

S’ensuit une petite surprise, un court reportage d’une quinzaine de minutes sur Sounds Like Hell Productions ,  la création de l’asso, son histoire mais aussi sur son implication au niveau écologique. J’en profite d’ailleurs pour les féliciter pour tout cela et pour ces 10 ans de fabuleux concerts, et je ne doute pas que cela durera encore au moins 10 belles années!

Avant dernier groupe de la soirée, histoire de bien se chauffer  avant le carnage qui pointe le bout de son nez, le combo de Néo/Rap Metal Smash Hit Combo. Bon je ne sais pas si c’est ma crise de la trentaine, que je les découvre un peu tard et que je deviens un vieux con, ou que j’ai fait une overdose de chant rappé en Français à trop écouter de Enhancer et de Pleymo, mais ça ne passe pas…Y’a pas à dire, sur scène ça envoie, les deux chanteurs se complètent bien, ça jump de partout, mais la voix un peu typée de Pleymo justement et le ton un peu adolescent du groupe…Ouais je crois que j’ai passé l’âge. Temps mort. On se prépare pour la bagarre.

Attention. Zone de chronique sans objectivité. On parle là de mon groupe préféré que je vois pour la septième fois en live,et dont je me suis fait tatouer un des logos. Alors non, aucune critique négative ne sera faite ici. En même temps, comment faire un seul commentaire négatif sur ce show? Avant même que la première note ne retentisse, on sait déjà que ce show de Benighted va être légendaire. Julien le frontman et seul membre d’origine du groupe, est en grande forme, sourire jusqu’aux oreilles, pieds nus comme d’habitude. Et la branlée commence. Une avalanche de guests, de chansons pas jouées depuis des lustres. De sourires. D’amour. De grosses mandales dans le pit. C’est tout d’abord Arno de Black Bomb A qui monte sur scène pour « Cum With Disgust », avant que les anciens membres historiques Kevin Foley et Olivier Gabriel ne reprennent leur place sur scène le temps d’un morceau, en l’occurrence « Slut ». Le terrible Niklas de Shining viendra quant à lui pousser la chansonnette et cracher du Jack à la face du public pour « Spit ». Suivront ensuite Sven d’Aborted et Ben d’Unfathomable Ruination, ainsi q’une PUTAIN d’AVALANCHE DE HITS! « Collapse », « Identisick », « Necrobreed », « Let The Blood Spill Between My Broken Teeth » , « Experience Your Flesh »… Bref, les une heure et quart de set passent en un souffle, public et groupe sont aux anges, une atmosphère incroyable règne dans la salle, et je pense qu’on peut le dire : il sera très dur d’égaler ce show en terme de qualité et de densité. Juste un petit regret, ce « Du Riechst So Gut » qui n’avait jamais été joué en live et qui ne l’est toujours pas, la faute à une régie trop pointilleuse sur l’horaire et qui a un peu gâché la fin de soirée. Pas de quoi effacer les grands sourires des visages des membres du groupes, malgré quelques petits doigts levés en direction du responsable de cette déception. Le temps d’une photo souvenir,et la soirée se finit déjà.

Merci au CCO et a Sounds Like Hell Production pour cette soirée, on a pas tous les jours 20 ans comme le dirait Julien, et Benighted aura marqué le coup le coup comme il faut ce soir la!

Amour, tendresse et Circle Pit!

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :