Chroniques — 25 novembre 2020 at 20 h 47 min

IRON MAIDEN – Nights of the Dead – Legacy of the Beast : Live in Mexico City

by

Après l’épique représentation à laquelle j’ai pu assister à Bercy en juillet 2018, je suis tout heureux de découvrir l’enregistrement live de la tournée Legacy of the Beast ! Son petit nom est “Nights of the Dead, Legacy of the Beast : Live in Mexico City“.

Le concert avait laissé une impression assez incroyable, et je dois dire que l’excitation ressentie lors du speech de Churchill, de « Two Minutes to Midnight » ou encore de « Flight of Icarus » plaçait ce show dans mon top all time.

Nourri au biberon par « Live After Death », que je considère comme un des tous meilleurs disques live de l’histoire du métal, l’entrée en matière de ce live, enregistré à Mexico City me convainc parfaitement. « Aces High » est rapide, incisive, le son est excellent, et on sent l’énergie (y compris au travers de baisses de régime de Bruce, qui peine parfois à suivre le rythme, c’est ça le live!), le solo de la paire Murray/Smith explose tout, et on s’y croit. Quel morceau! L’enchaînement avec « Where Eagles Dare » nous ramène quelques années en arrière, et là encore la performance est incroyable. La combinaison du bruit de la foule et de la captation parfaite des performances instrumentales donne un résultat vraiment excellent et immersif, et malgré le froid automnal et le temps tout dégueu au moment où j’écris ces lignes, je me revois à Bercy en sueur et à m’égosiller quand Bruce hurle « Scream for me ». Même commentaire sur « Two Minutes to Midnight », titre épique issu de « Powerslave » qui a déjà eu le droit à des captations live que je considère comme iconiques, sur « Live After Death » bien sûr, mais également sur « Rock in Rio 2001 », ou encore sur « Flight 666 ». Ici encore, quel morceau, quel riff d’intro, quel solo… quel pied! « Revelations » est également assez incroyable, avec une réponse du public qui apporte au morceau ce petit plus typique des grands lives !

Des moments épiques, ce live en est gavé à ras bord. Concept de la tournée oblige, des tubes, vous en voulez et vous en aurez : le sing along sur « Fear of the Dark », le lick juste après l’intro de « Hallowed Be Thy Name », le retour aux sources avec « Iron Maiden », morceau un peu punk laissant déjà entrevoir en 1980 ce que le groupe pourrait devenir musicalement… Mais vous aurez aussi des chansons peut être un peu moins « communes », et c’est tout l’intérêt de ce disque, par rapport à un « Flight 666 » qui ressemblait à un best of live, ou au dernier album en public qui se concentrait essentiellement sur « The Book of Souls ».

Du vieux, et du moins vieux : « The Clansman », par exemple, une chanson longue mais magistralement construite issue de « Virtual XI » (album sous-estimé car sorti sous l’air Blaze Bailey, qui malgré son inconstance renferme quelques pépites). Le public mexicain ne s’y trompe d’ailleurs pas et donne de la voix ! « For The Greater of Good » est également un morceau fort de ce disque, issu de l’excellent – et pourtant quasi oublié – « A Matter of Life of Death ». Je peux également mentionner le très bon « Sign of The Cross », ou le « récent » « The Wicker Man », qui a, à en juger par la réaction du public sur ce disque ou sur scène, acquis un statut de classique. Enfin, comment ne pas mentionner le moment le plus mémorable de ce disque, « Flight of Icarus ». Les trois accords d’intro, le solo, les envolées de Bruce et le sing along sur le refrain… Frissons garantis

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce disque, je me le passe en boucle, et encore une fois j’ai envie de répéter mon respect et mon admiration envers IRON MAIDEN. Les rageux vont peut-être se dire « encore un live de Maiden en Amérique centrale/latine, comme après chaque tournée… ». C’est vrai. Haters gonna hate. Pour moi, c’est au contraire la force de ce groupe. Comme d’autres de mes héros scéniques (METALLICA et BRUCE SPRINGSTEEN & THE E-STREET BAND notamment), IRON MAIDEN renouvelle sans cesse son show et ses setlists et ne se contente pas de capitaliser sur ses tubes, ce qu’ils pourraient faire et dont personne ne se plaindrait (coucou AC/DC !). Je ne vais pas vous faire l’historique du groupe sur scène, ni de ses setlists, mais à ce niveau-là, le respect envers les fans est total.

Vous l’aurez compris, si vous êtes un die-hard de IRON MAIDEN, vous devez avoir ce disque. Si vous êtes un fan plus occasionnel, l’équilibre trouvé entre tubes et chansons moins communes mais toute aussi bonnes vous plaira certainement, et vous incitera certainement à creuser la discographie de ce groupe exceptionnel plus en profondeur, et, qui sait, devenir un die-hard également ?

Dans tous les cas, c’est une sortie de qualité, avec un son exceptionnel (que je trouve, en toute subjectivité, bien supérieur à celui de « The Book of Souls : Live Chapter »), et qui retranscrit à merveille l’ambiance d’un vrai show de IRON MAIDEN. Le seul petit bémol est que, pour le moment, aucun DVD/BluRay ne semble prévu, ce qui est vraiment regrettable.

Si ce live vous plait, IRON MAIDEN reviendra en France en juillet 2021 pour un show à la U Arena de Nanterre qui s’annonce encore une fois épique !

UP THE IRONS !

 

 

https://www.ironmaiden.com/

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :