Interviews, Made In France — 5 mai 2017 at 15 h 24 min

[INTERVIEW PRÉSIDENTIELLE] Niko ( Guitare / Chant – Tagada Jones )

by

A quelques jours du second tour on s’est dit qu’on allait parler politique avec le chanteur de Tagada Jones !

Qu’allez-vous retenir de ce quinquennat ?

Pas grand-chose de positif. Je crois que si on devait retenir une chose, c’est l’énorme déception de la gauche. Pas mal de gens sont allés voter pour élire quelqu’un de gauche qui était censé faire une politique de gauche. Hors, ce qui a été fait, ce n’est … peut-être pas une politique de droite mais une politique centriste on va dire, c’était pas une vraie politique de gauche, c’est ça qui me déçoit.

Qu’avez-vous pensé de la manière dont s’est passée cette campagne présidentielle ?

C’est assez révélateur de l‘état d’esprit des candidats. Ils sont tous individualistes avant d’être candidats pour des idées, pour un parti et encore moins pour le peuple.  Pour preuve, dernièrement on a vu deux gens de gauche aller jusqu’au bout, alors qu’ils savaient très bien que s’ils  ne s’alliaient pas ils n’y arriveraient pas. Tout le monde a dit «  oui mais Mélenchon, mais Mélenchon » mais la réalité c’est qu’il s’est exactement passé ce qu’on avait prédit. Pas d’alliance à gauche, ben pas de gauche au deuxième tour, alors que s’ils s’étaient mis ensemble, ils  se seraient alliés, c’est sûr que c’est eux qui auraient été élus. Mais comme ce sont des gens beaucoup trop individualistes, ils ont préféré agir pour leur bien personnel plutôt que pour les citoyens, pour le peuple. C’est dommage, mais c’est vraiment à l’image de la politique : beaucoup trop déconnectée de la réalité et du peuple.

Au final, on n’a pas tiré de leçon de 2002, on reproduit les mêmes erreurs, comment en est-on arrivé là ?

Malheureusement par rapport à 2002, la constante c’est que le FN est au deuxième tour. Sauf qu’en 2002 on a tous été surpris, c’est arrivé comme un accident.. On était tellement habitué au clivage gauche/droite,Parti Socialiste / Les Républicains.  Aujourd’hui, je crois que PS contre Républicain ça n’existe quasi plus. Je pense qu’aux législatives on va se rendre compte que le PS risque d’exploser complètement si ce n’est déjà fait, ou fusionner avec  »En Marche », ça on verra. Les Républicains ne sont pas bien non plus, avec tous les gars qui ont des casseroles au cul. Là, on va se retrouver aux législatives, où au lieu d’avoir deux partis qui prenaient la quasi-totalité des députés, on risque d’avoir le FN qui va en avoir pas mal, on va , je pense, avoir pas mal de gens du côté de Mélenchon, les anciens PS et Républicains aussi, (mais je ne sais pas trop ce que ces deux-là vont faire), plus des gens de  »En Marche ». Ça va faire une assemblée avec 5 partis présents donc ça va complètement changer. Tu vois, là il se passe peut être un réel changement. Les députés votent quand même les lois, on va voir à quoi ressemble la nouvelle assemblée et voir comment les gens travaillent ensemble. Pour revenir à ta question : nous on a rien raté. Mais pour changer la politique il faut des nouvelles têtes, quelqu’un qui monte un nouveau parti. L’idéal pour moi ce serait de faire comme en Espagne où, au lieu d’avoir un parti et des moutons qui suivent, hé bien que ce soit un parti du peuple tout simplement.

 

Qu’est ce qui pour vous aurait dû être abordé pendant la campagne et qui ne l’a pas été ?

Il y a des sujets sur lesquels on est passé rapidement comme l’écologie par exemple. Là, ils n’utilisent que des thèmes chocs qui vont directement déclenchés des voix pour eux dans les urnes. Mais il n’y pas vraiment eu de débat approfondit sur chaque chose, sur des sujets importants et notamment le côté humain. On est devenu une société ultra individualiste. Les médias et les politiques ont tout fait d’ailleurs pour nous emmener là-dedans.  Internet a creusé cette tombe, là aussi. Il y a beaucoup de choses positives dans internet mais il y a pas mal de choses négatives également. Notamment l’isolement dans le monde virtuel. Il y a beaucoup de gens qui ont réussi à faire beaucoup plus de choses à travers un avatar que ce qu’ils font dans leurs vies de tous les jours et qui ne vivent qu’à travers leurs avatars sur les réseaux sociaux. Et c’est le triste reflet de notre société, du monde dans lequel on vit. Il n’y a personne qui a tapé du poing sur la table en disant «  il faut qu’on se réveille et qu’on se recentre sur l’humain ». Après il y a l’agriculture. Moi je ne comprends pas : Il y a toujours des problèmes, les gars surproduisent car ils font de l’agriculture intensive. Nous en Bretagne on a des problèmes avec beaucoup de mecs qui n’arrivent  plus à vendre. Il y a trop de choses sur le marché. Donc les gars sont obligés de jeter. Pour eux ce n’est plus rentable, ça leur coûte parfois plus cher de produire que ce que la vente leur rapporte. Beaucoup de solutions alternatives se créent pour revoir le mode de production et offrir une bouffe de qualité. Ce qui me fait penser que quand tu bouffes mieux t’es en meilleure santé et la santé est complètement passée à la trappe, ainsi que les lobbies des grosses entreprises pharmaceutiques.

 

Est-ce que vous pensez qu’il soit bon pour un musicien de donner des consignes de votes ou de s’engager auprès d’un candidat ? Comme Renaud par exemple.

Si les musiciens se retrouvent dans le programme d’un gars à 100% pourquoi ils ne le feraient pas ? Si t’es pas certain à 100% pourquoi irais- tu le faire? Nous on ne le fait pas car on se retrouve nullement dans les programmes des politiques d’aujourd’hui. Mais je ne jette pas du tout la pierre aux musiciens qui se retrouvent dans des programmes et qui le revendiquent.

 

On a vu pas mal de manifestations en marge de certains meeting, que pensez-vous de la manière dont se déroulent  ces rassemblements ?

Ben écoute, les gens ont changé dans les manifs. Il y a les gens qui viennent pour défendre leurs opinions et ceux qui viennent foutre la merde. Après on ne va pas faire la théorie du complot, mais certains disent que le FN envoit des gens pour foutre le bordel et mettre sur le tapis l’insécurité. Moi je pense que c’est ni tout noir ni tout blanc , la vérité en définitive doit être entre les deux. A Rennes, on a été ville morte pendant ces manifestations, mais concrètement toute cette violence n’a servit à rien car ça n’a rien changé. Mais en même temps tu ne peux pas dire «  ne faisons plus rien » ce n’est pas possible non plus. Là c’est vrai qu’on est dans une phase plutôt compliquée, les manifestations ne marchent plus vraiment. Entre la peur des attentats et les politicards qui profitent de cette occase pour t’envoyer des tonnes et des tonnes de flics en prétextant qu’ils sont là pour vous protéger, ça ne créé pas forcément un bon climat. Les gens ne sortent plus de chez eux pour manifester. La vie actuelle est comme ça et j’espère que ça changera, mais les manifs ne marchent plus.  Avant le peuple pouvait faire flancher les politiciens par le poids des gens dans la rue. Mais maintenant t’as beau descendre dans la rue ça ne change plus rien, les mecs gardent leur ligne de conduite, peu importe ce que le peuple peut penser.

 

Si vous deviez donner le titre d’une chanson, et d’un film pour qualifier chacun des candidats du deuxième tour ce serait lequel ?

La chanson : La Peste et le Choléra, on a fait en partie cette chanson exprès pour cette «  affiche ». Un film  avec titre pertinent …. Je dirais La Bérézina.

 

Quel pays vous voudriez laisser aux futures générations ?

De l’espoir. Nous on a grandit avec de l’espoir. Quand je suis né dans les années 70 on avait des rêves, on avait de l’espoir. Et actuellement c’est ce qui manque cruellement à notre monde. On ne parle que des choses négatives et on n’ouvre pas de portes permettant à nos jeunes de rêver, d’avoir de l’espoir. Alors pour les ouvrir ces portes faut les secouer! Nous, dans Tagada on traite de tous les sujets sulfureux et dérangeants tout en laissant des portes ouvertes et  un peu d’espoir transparaitre. On parlait de la bouffe tout à l’heure. Je trouve qu’il y a une prise de conscience au niveau de la bouffe. Il y a 20 ans du Bio, ça n’existait pas. Tiens regarde comme on voit le changement le Bio avant tu en avais pas du tout dans les magasins. Maintenant tu en as partout et ils ont pas mis des rayons bio pour le plaisir, ils les ont mis car les gens voulaient acheter du Bio. Comme quoi le peuple peut faire fléchir les gens et imposer ses idées. Les jeunes se responsabilisent, dans des gestes parfois très cons et s’ouvrent eux-même des portes.

Merci à Niko pour le temps pris, Elodie ( Doweet) à Pierre ( l’Usine) .

Photos Charlie Kreitzer

 

 

 

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Laisser un commentaire