Interviews — 27 juillet 2017 at 11 h 00 min

[INTERVIEW KOOLOS FEST ] ULTRA VOMIT – Flokos ( basse – chant ) – Foetus ( chant – guitare)

by

 

Ultra vomit, que représente ce retour sur scène, qu’est ce que ça vous fait d’être de retour ? Après tout, ça fait quelques années que le public vous supplie pour votre retour !

Flokos : Heu ben oui !! oui oui !!

Foetus : Déjà oui …

Flokos : Oui déjà oui effectivement, oui ça nous fait qu’est ce que, ça nous fait vraiment qu’est ce que , enfin toi tu en penses quoi ?

Foetus : Nous ça nous procure une émotion quand même … comment dire

Flokos : On est dans une polarité positive ….

Foetus : Oui voila c’est ça une émotion positive.

Flokos : Vous pouvez pas le voir en nous lisant, nous sommes à Roanne sous une chaleur accablante …

Foetus : Donc nous sommes accablés …

Flokos : Oui nous sommes accablés, néanmoins moralement ça va, peut être que nos réponses vont paraître un petit peu molles mais en fait c’est juste à cause de la chaleur.

 

Alors que vous aviez sorti vos deux premiers albums en l’espace de 4 ans, il vous aura fallu 9 années pour donner une suite à Objectif Thunes pourquoi cette attente ? Hormis vos projets alternatifs comme Justine ou Andréas et Nicolas .

Flokos : Ce sont des éléments d’information que tu ne peux pas nier. Il y a ça d’une part …

Foetus : Il y a ça d’une part et je pense que la part principale c’est, comme le disait ce bon vieux Fabien Lefloch qui se trouve en face de moi, c’est le fameux proverbe qui dit «  pas d’idées, pas d’album ». C’est-à-dire que si tu estimes que tu n’a pas le fil conducteur …

Flokos : Si t’a pas la matière pour faire un album, tu sors pas un album …

Foetus : Et là où on pourrait être tout à fait franc, on pourrait te dire que deux ou  trois ans après, voire même un an après « Objectif Thunes » on aurait pu fouiller dans les tiroirs et trouver de quoi faire un album. Mais je pense qu’il aurait été très très en dessous de ce qu’on vient de sortir. Et puis on est des petits pères …

Flokos : Oui est des petits pères pépouzes, on vient de pépouzie nouvelle guinée

Foetus : oui c’est ça c’est le nouveau truc la pépouzie, on vient de pépouzie ( rire )

 

Pour composer il faut parfois être sérieux, comment s’est passé le processus de composition de l’album ?

Foetus : Ben il s’est bien passé.  On a eu des petites idées. En général t’a une idée à la con, en général les paroles, ça résume bien l’esprit de la chose, mais quand il s’agit de faire de la zizique et faire des riffs on rentre dans un processus de composition sérieux comme n’importe quel groupe de métal.

Flokos : Comme n’importe quel groupe tout court.

Foetus : Oui exactement !

 

D’album en album, on a  l’impression que le côté grind et brutal disparaît c’est voulu ?

Foetus : A cause de quoi ? On en a parlé tout à l’heure : de la FLEMME !! Et tu comprendras bien que c’est quand même la flemme à jouer et à chanter !!

Flokos : Tu vois par exemple ce soir on va regarder Benighted  …

Foetus : Et on aura le flemme pour eux …

Flokos : Et on va être totalement admiratifs, mais on aura la flemme. On se dira «  heureusement que c’est pas nous qui jouons ça ». Les mecs ils gueulent comme des cochons pendant trois heures et tout le monde va à fond.

Foetus : Mais tu vois, là tu parles aux deux guitaristes, nous on s’en sort bien, mais derrière nous il y a un petit père qui continue quand même à envoyer des trucs immondes à la batterie, des trucs qui sont vraiment hyper speeds et tout, et ça nous arrive de le regarder et de lui dire «  la flemme » , on a la flemme parfois pour lui. Il reste quand même cet aspect Manard qui fait que ça reste bien technique, bien bourrin !!!

 

Dans cet album, vous parodiez certains des plus grands groupes : pourquoi eux et pas d’autres ?  Il y a certains trucs qui sont culottés comme par exemple Marc Lavoine

Foetus : Marc Lavoine ça c’est le panache à la française !! Pourquoi ne pas faire un petit pont à la Marc Lavoine en plein milieu d’une parodie de Rammstein. C’est de l’éginia …

Flokos : Oui nous sommes éginiés, nous sommes libres, nous sommes libres penseurs …

 

Nous sommes éginiés ?

Foetus : L’éginia c’est un mot que nous avons inventé pour définir une situation absurde, qui n’a pas de sens.

Flokos : Oui un truc difficile à décrire. Après pour le choix des reprises, ça vient comme ça vient, on n’a pas une liste à cocher en se disant ça c’est fait, ça aussi.

Foetus : Là par exemple il y a des gens qui se disent  « ça il ne l’ont jamais fait », mais c’est pas dit qu’on ne le fera pas un jour. Il y a rien qui dit qu’on va faire une parodie de Slayer ou je ne sais quoi, parfois il n’y a pas l’idée qui colle, il y a plein de groupes qu’on ne fera jamais, mais si on a l’idée qui colle, ben on le fera volontiers.

 

Personne ne s’est jamais plaint de vos détournements ou ne vous a réclamé d’argent pour l’utilisation de certains morceaux ?

Foetus : L’argent j’ai pas souvenir. Après ce qu’on fait c’est soit on ne déclare pas pour pas prendre de thunes, attends vas-y explique !

Flokos : Par exemple on ne se met pas en auteur / compositeur pour un Calojira. Donc on crédite les vrais auteurs compositeurs,  on considère donc que notre démarche est relativement honnête. Les juristes du label ont dit «  ça passe ». Après il y a un flou dans la parodie qui va être vraiment du cas par cas. On m’a expliqué qu’il faut que la chanson que tu fais ne doit pas dégrader l’œuvre originale. Mon meilleur exemple c’est que si on reprend Yves Duteil «  prendre un enfant par la main » et qu’on change en « Rompre une enfant par le frein », Yves Duteil aura toutes les raisons de venir nous voir et nous dire «  excusez moi ce n’est pas ce que je voulais passer comme message avec ma chanson, du coup je suis contrarié par votre version » et là ce sera difficilement défendable. Après on considère que nos chansons n’ont pas pour vocation à décrédibiliser les originaux.

Foetus : Là dans le cas de Calojira, Calogero et Gojira, on sait ce qu’en pense Gojira, donc il n’y a aucun problème. Mais de l’autre côté, on ne sait pas ce que pourrait en penser Calogero, mais au pire du pire on reprend son morceau en version métal et il n’y a rien de grave.

 

Pourquoi Panzer Surprise comme nom pour cet album ? Une autre référence à Rammstein ?

Foetus : Même pas, en fait …

Flokos : La référence elle va être à Marduk, à Kinder Surprise, à Panzer un groupe Allemand,  à Exodus aussi. On voulait une pochette très Heavy très Métal, très Heavy Métal, comme par exemple la pochette d’Exodus, de panzer, on voit souvent des chars d’assauts qui écrasent des crânes, des trucs vachement  clichés sur le Heavy Metal …

Foetus : C’est surtout qu’on avait envie de la pochette en cartoon et que finalement on voulait un élément un peu bourrin , sinon ça aurait été trop lisse, trop fade, et le titre est génial, ça fait très cartoon, il est cool. C’est un titre qui a été trouvé par ce fameux Andréas Martin de Facebook, c’est lui qui l’a trouvé lors d’un brainstorming, en camion …

Flokos : Oui il était pas simple à trouver ce titre.

 

Est-ce que Ultra Vomit aurait la même répercussion si vous étiez plus sérieux ?

Flokos : Mais en fait, nos chansons sont rigolotes, mais l’approche musicale, la préparation des concerts, l’approche en général du groupe, tout est fait le plus sérieusement du monde. On a des exigences. Je trouve qu’on fait les choses très sérieusement.

Foetus : Ce n’est pas facile de répondre à ça. Tu peux pas dire «  ça ressemblerait à ça si », si ça n’existe pas. J’ai du mal à  me projeter. Si on ne faisait pas de vannes dans nos chansons, ben on n’existerait pas, donc je ne peux pas te dire ce que ça donnerait. Après ce qui est certain c’est qu’on est les seuls en France à faire du métal en se barrant dans pleins de styles et à faire des parodies, donc fatalement vu qu’on est les seuls, ben il y a que nous à écouter dans ce style-là.

Flokos : A peu près qu’on n’est pas tout seuls, mais c’est beaucoup plus léger.

Foetus : Il y avait Gronibard et encore c’était pas aussi parodique que ça, c’était du gros grindcore, par contre c’était une grosse influence.

 

Les films des années 80, 90 font parties intégrales de votre concept et de votre répertoire, on se souvient de vos interludes pendant vos concerts : est-ce que vous pouvez me donner vos 10 meilleurs films ?

Foetus : 10 c’est difficile mais à deux on devrait pouvoir le faire. Alors moi déjà je ne vais pas te mentir en tête de liste c’est Retour Vers le Futur.

Flokos : Die Hard, Predator

Foetus : Batman

Flokos : Alien II ,

Foetus : Terminator

Flokos : L’armée des 12 singes, j’ai adoré Fight Club, Pulp Fiction

Foetus : Les bronzés font du ski

 

Comment vous arrivez à trouver du temps pour concilier Ultra vomit et vos autres formations ?

Flokos : En général on ne fait pas l’un en même temps que l’autre. On organise comme on peut les périodes. Par exemple pendant les vacances de la tournée je fais 10 dates avec Justine, et après ben il faudra que j’essaie de les caler là où il y aura de la place, en 2018. Justine est un groupe profondément amateur, ça prend le temps que ça a, le temps qu’on peut lui donner.

Foetus : Andréas et Nicolas c’est paupause, c’est paupause. Les moments où les deux se sont superposé car c’était pas prévu,  franchement à ces moments là c’était chaud de faire les deux, mais en général avec Andréas et Nicolas quand on veut faire quelque chose on se retrouve la semaine. Et le week end on joue avec Ultra vomit, c’est simple de faire les deux.

 

Vous avez joué au Hellfest en 2008 devant un public déjà bien garni et vous y avez rejoué il y a quelques semaines devant une des affluences les plus conséquentes pour l’heure et pour un groupe français. Est- ce que vous vous attendiez à ça et comment vous avez réagi ?

Foetus : On ne s’attendait quand même pas à ce point-là, pas à ce point-là franchement !!

Flokos : C’était cochon hein !! C’était très impressionnant…

Foetus : D’ailleurs on s’est chié dessus …

Flokos : Oui on s’est chié dessus, d’ailleurs j’aime bien dire cette petite phrase un peu choc «  j’avais un slip en maille de merde » tellement je me suis chié dessus ( rire général ) le stress a commencé avant, pendant et il a bien duré 3 heures après, j’étais dans un état assez… Du coup en termes de plaisir pur c’était hyper délicat. J’ai dû attendre le lendemain de voir des vidéos pour me rendre compte du monde présent, on voyait pas la fin des gens, on voyait pas le sol. C’était impressionnant, tétanisant, hyper flippant et ça nous montre qu’il nous faut encore de l’expérience pour faire face à ce genre de situation.

 

Après Panzer Surprise et cette tournée, quels sont les projets du groupe ?

Foetus : Déjà on sent qu’on va avoir une série de dates qui va peut être se prolonger au delà de toute espérance, donc c’est dur déjà d’anticiper

Flokos : Là clairement on peut pas parler d’après, il est fort probable que les activités concerts autour de cet album durent bien deux ou trois ans …

Foetus : On l’a vu sur Objectif Thunes. A l’époque on se disait «  ça commence à bien faire de tourner sur le même album » mais on savait qu’on ne ressortirait pas d’album avant longtemps donc on en a profité. Et puis il y a de la demande. Le tourneur t’appelle pour te demander de jouer, mais à un moment on a dit stop. Et quand on est revenu avec un concept, on aurait pu jouer encore beaucoup mais on a aussi dit stop.

Flokos : On va essayer de peaufiner le set, de l’améliorer au fur et à mesure des concerts, on va avoir énormément de dates à partir de septembre, on va essayer de bien répéter la semaine pour faire les meilleurs concerts possibles.

 

Finissez moi cette phrase : je l’ai jamais dit à personne mais :

Flokos : Je l’ai jamais dit à personne mais actuellement j’ai une pile LR6 dans le cul.

Foetus : (rire) Bon moi c’est une 9 volts je vais pas te mentir, et dans le sens de la largeur. C’est infernal. (rire)

 

Je vous laisse conclure

Flokos : Ben ça fait mal un peu…

Foetus : Et si on nous demande d’où vient toute cette énergie.

Flokos : Ben ça vient de la pile dans le trou du cul

Ensemble : Et on vous invite à faire de même.

 

Merci à Sebastien (Koolos of the Band) Flokos et Foetus (Ultra Vomit) Etienne ( DRF Crew )

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire