Chroniques, Interviews — 19 juin 2017 at 14 h 07 min

Interview – Kenny Wayne Shepherd – Lay it on Down

by

Vous savez ce que c’est, ou en tout cas vous pouvez l’imaginer : avoir une de ses idoles au téléphone est un moment qui vous marque. Et avoir au bout du fil Kenny Wayne Shepherd pour tout fan de blues qui se respecte est incontestablement un moment fort.

A 40 ans, ce mec originaire de Louisiane a bousculé les codes, en se réappropriant les phrasés des gloires disparues bien que toujours présentes dans les esprits que sont Stevie Ray Vaughan et Albert King. Il a su traverser les époques et les tendances à grands coups de riffs, posés sur des disques comme le dernier album studio jusqu’alors en date « Goin’ Home » sorti courant 2014.

Mais le maître n’a pas dit son dernier mot, la preuve en est aujourd’hui avec ce très attendu « Lay It On Down », un album qui sortira cet été : de quoi alimenter le lecteur cd de votre de votre Dodge décapotable (ou de votre break familial, ça marche aussi mais c’est moins classe) et partir en balade le long des plages !

Pour en savoir un peu plus nous lui avons posé quelques questions, histoire de savoir à quoi nous devions nous attendre ; aussi quand on lui demande si l’on doit s’attendre à un « turning point » dans sa carrière, Kenny répond : « oui je pourrais dire que c’est un tournant […] J’ai tenté en tout cas de faire un album qui ne ressemble pas à mes précédents disques, j’ai voulu faire quelque chose de frais, de différent et d’intemporel. »

Des premiers extraits que j’ai déjà pu entendre, c’est en tout cas un disque plein de promesses, avec des arrangements complets et une véritable valorisation du travail de KWS, aussi bien au niveau de sa guitare que de sa voix, qu’il a d’ailleurs eu l’occasion de faire évoluer récemment : « Je chante depuis 2004 dans mon groupe et je progresse sur cet aspect ; plus récemment mon ami Stephen Stills, avec qui je jouais dans mon autre projet The Rides, m’a poussé à travailler cet aspect et à devenir un meilleur chanteur, je chante d’ailleurs beaucoup dans ce groupe. »

Mais pas question de remettre en question ni le travail ni la place de Noah, le chanteur du Kenny Wayne Shepherd Band – les deux voix se complètent d’ailleurs l’une avec l’autre, ce qui diversifie toujours un peu plus l’ensemble et donne une dynamique supplémentaire aux efforts studios et lives.

La discussion aura également tourné autour des reprises qui ne sont clairement pas en force sur ce nouvel opus ; mais rendez-vous sera certainement pris en live où Kenny a toujours quelques clins d’oeil à passer du bout de ses doigts. Le temps est en tout cas au travail pour le band : « Nous allons rentrer dès la semaine prochaine en répétition pour la préparation du nouveau show et de la nouvelle setlist – nous allons intégrer les nouvelles chansons et aller piocher dans les chansons des précédents albums […] »

Quoiqu’il en soit, ce musicien que tout le monde s’accorde à placer parmi les plus grandes figures modernes du blues réaffirme son amour pour cette musique et s’impose en véritable passeur de témoin  : « Toute ma vie a été dédiée à la perpétuation de cette musique, en essayant d’exposer toujours plus de personnes au blues, de l’amener à la rencontre de nouveaux publics ».

Aussi quand on parle de l’ancienne génération, de celle qui peu à peu s’en va vers les cieux, il n’hésite pas une seconde : « pour moi, la plus grosse de ces dernières années a été BB King ; nous étions très proches, il me manque beaucoup, il a été comme un père pour moi. J’ai été très triste de le perdre. C’est quelqu’un qui a dédié sa vie au blues et nous avons maintenant la chance de profiter de l’important héritage qu’il nous a laissé […] »

Kenny Wayne Shepherd est en tout cas un mec chez qui la passion transparaît, au travers de ses notes comme au travers de ses mots : un seul mot d’ordre pour le public lors des concerts : « les faire se sentir bien, leur apporter du feelgood » pour que messieurs dames, vous ayez la banane au moment où les lumières se rallument dans la salle.

Alors oui il ne faudra pas rater l’album de Kenny Wayne Shepherd qui sortira son album le 21 juillet chez mascot / provogue – de même si vous avez la chance d’aller voir un de ses rares passages en France…

Merci en tout cas à Olivier d’avoir rendu l’interview possible et à Kenny pour sa gentillesse et sa disponibilité !

Mascot Label Group

Replica Promotion

www.kennywayneshepherd.net/

 

 

 

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire