Interviews — 29 septembre 2017 at 20 h 17 min

[INTERVIEW] KADAVAR (Tiger – batterie)

by

A quelques jours de la sortie de leur nouvel album « Rough Times », nous avons quelques questions à poser à KADAVAR, et c’est Tiger, batteur du trio qui nous répond :

Vous avez récemment achevé la construction de votre propre studio : était-ce une nécessité pour l’évolution artistique du groupe ?

J’appellerais plutôt ça une nécessité générale. Nous avons recherché un nouveau lieu pendant un moment. Nous étions malades et fatigués de pourrir dans une cave. Ça a été un gros soulagement et un nouveau départ. On essaie d’être indépendants, et ce nouvel endroit était un environnement idéal pour devenir créatifs.

Vous avez appelé votre nouvel album « Rough Times » (époque difficile ndlr) : est-ce que vous pensez que le rock peut encore changer le monde comme dans les sixties ? 

Je crois que cette musique peut rassembler les gens alors que les politiques ont déjà échoué. La sous-culture est importante, et des cercles restreints comme celui de la musique peuvent être un soulagement pour beaucoup de personnes qui sont fatiguées de leurs jobs ou du gouvernement. L’esprit de la musique ne mourra jamais, aussi longtemps en tout cas que nous aurons des tourne-disques. Quand j’écoute The Beatles, je ferais plutôt l’amour que tuer quelqu’un, tu vois ? La musique est puissante.

Et que signifie pour vous « être rock n’ roll » en 2017 ? C’est une perspective artistique ? Une façon de vivre ?

C’est une façon de t’exprimer. C’est toujours une rébellion contre le mainstream, mais il y a aussi l’idée de suivre une certaine tradition, et de la maintenir en vie. Il y a une différence entre 1968 et 2017. Nous pouvons refléter 50 ans d’histoire de la musique et continuer à faire quelque chose d’unique. C’est notre seul choix.

Vous avez dit récemment sur le site de Nuclear Blast que « les nouvelles chansons sont folles et absurdes parfois, mais aussi sérieuses et très personnelles ». Qu’espérez vous que les fans de Kadavar puissent dire en écoutant votre nouvel album ?

Nous avons essayé de repousser les frontières ; tout le monde n’aime pas quand tu essaies quelque chose de différent. C’était un moment intense. Exprimer des sentiments forts peut t’amener à des choses inattendues, imprévues. J’imagine que c’était ce que j’essayais de faire. On ne sait pas la route que l’on va prendre. Mais on a fait exactement ce que nous voulions faire et je pense que les gens qui ont aimé nos précédents albums comprendront que cet album avait besoin d’être fait comme il l’a été.

D’un côté, vous êtes des musiciens très créatifs, avec une vision unique pour élaborer vos musiques, d’autre part, vous êtes un groupe très solide sur scène : diriez-vous que vous êtes plutôt un groupe de studio ou de live ?

Nous avons un son bien distinct sur nos albums et nous passons beaucoup de temps pour achever cela. Nos disques sont toujours faits pour provoquer une réaction sonique. Nos concerts sonnent différemment et nous agissons différemment. Il s’agit de déchaîner la bête et de tout lâcher. On parle vraiment de performance, ceci a besoin d’être expérimenté avec les yeux et les oreilles. Je ne dirais donc pas que nous sommes l’un ou l’autre. On fait les deux avec beaucoup d’implication, mais ce sont deux dimensions très différentes.

Parlons un peu de votre matériel : peut être avez vous utilisé de nouvelles choses durant l’enregistrement en explorant quelques sons ? 

Le son de ce disque est sauvage. On a utilisé mon vieux matériel vintage de studio ; 16 pistes sur bandes, poussées au maximum. Il n’y avait pas de place pour du matériel sophistiqué de m****.

Dernière question : imaginez que vous ne puissiez plus vivre à Berlin – dans quelle ville décideriez-vous de vous rendre ? 
 
Je vais aller vivre avec ma famille à Freiburg en 2022 !
 
Merci à Tiger d’avoir pris le temps de répondre aux questions de Daily Rock France
Rough Times paraîtra le 29 septembre chez Nuclear Blast
 
www.kadavar.com/
www.nuclearblast.de/fr/
Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire