Interviews — 27 juin 2017 at 11 h 00 min

[INTERVIEW HELLFEST ] SUBROSA – Rebecca Vernon (chant /guitare ) – Andy Patterson (batterie)

by

On était obligé de prendre quelques minutes pour discuter avec Rebecca et Andy de SubRosa et de parler de leur discographie !

Deuxième passage de SubRosa au Hellfest comment appréhendez-vous  ce nouveau concert ?

Rebecca : On est très excité et on hâte. La dernière fois, c’était juste génial et je crois que la vidéo de notre live était la vidéo la plus vue parmi toutes les autres. Donc c’est vraiment un show important pour nous.

« For this we Fought the Battle of Age » est sorti il y a quasi un an, quel regard tu portes sur le processus d’écriture et le rendu final ?

Andy:  Heu…(rire) L’écriture était plutôt simple. Je ne me souviens pas que ça ait été trop difficile. Quant au résultat final, je pense qu’il sonne merveilleusement donc…(rire) j’espère que les gens l’aiment.

Rebecca : Je pense que l’écriture était un peu plus compliquée. On a vraiment essayé de nous dépasser et de nous imposer des challenges afin d’écrire des textes un peu plus complexes. On a écrit des chansons très longues, un peu comme des opéras ou des symphonies, allant d’un mouvement à un autre. C’est aussi pour ça que les chansons sont très longues.

Est-ce qu’il est obligatoire d’avoir des morceaux aussi longs pour que la musique de SubRosa prenne son ampleur ?

Rebecca : Pour cet album oui (rires). Dans cet album on explore cette idée de mouvement représentant différents sentiments et émotions. Il fallait que ce soit long afin d’exprimer toutes les choses que l’on voulait exprimer.

Pour une musique profonde et riche en émotion, y a-t-il des périodes ou des moments plus propices à la composition ?

Rebecca : Il faut que l’on prenne un break et que l’on arrête de faire des concerts pendant 4, 5, 6 mois pour écrire notre musique. On écrit toute notre musique en quelques mois. Je n’écris pas des chansons tout au long de l’année, j’écris juste ce qui doit être écrit.

Avec des morceaux aussi longs comment on arrive à trouver les morceaux pertinents pour un set de 40 minutes ?

Andy : Il faut que l’on réfléchisse bien car on n’a pas beaucoup de temps. La dernière fois que l’on a joué au Hellfest, on a joué des titres de l’album que l’on venait de sortir « More Constant Than the Gods ». Et cette fois, on va faire pareil on va jouer des titres du nouvel album. On a essayé de choisir 3 titres qui vont donner du sens à ce set

Il y a toujours une femme sur vos pochettes d’album, est-ce que c’est toujours la même, quelle est la signification de ces dames ?

Rebecca : En fait, ce sont des femmes différentes bien qu’elles aient l’air similaire. Celle sur la pochette de ‘No Help For The Mighty Ones’ est une représentation de Terry Jo Duperrault,  une fille dont la famille a été assassinée sur un bateau dans les Caraibes. C’est une histoire vraie. Elle a survécu, elle avait seulement onze ans.

La seconde sur ‘’More Constant than the Gods’’ représente la mort mais une version gentille de la mort, elle est très douce et très belle.

Et la troisième sur “For this Fought the Battle of Age” représente le personnage I-330 du roman ‘’We’’ et l’album est basé sur ce roman. Elle est donc un personnage de ce livre.

Quand on voit la minutie apportée à vos clips on se dit à quand un DVD ?

 Andy :  (rires) considérant les efforts et tous les gens géniaux qui donnent de leur temps à faire nos vidéos, réaliser un DVD prendrait 10 ans pour le faire (rires)…

Rebecca : (rire) oui c’est vrai !

Andy: Nos vidéos sont spéciales et beaucoup de gens ont donné de leur temps et de leur talent afin de les rendre possibles, et c’est comme un seul moment spécial. C’est pourquoi on ne pense pas étendre ça sous la forme d’un DVD

Est-ce que faire la bande son d’un film serait un projet auquel vous pourriez participer ?

Rebecca : Tout à fait, oui ! On aimerait tellement faire ça mais on ne sait pas comment entrer dans ce domaine et on ne connaît pas non plus de réalisateurs.

Quand vous partez en tournée quel est l’album que vous emportez avec vous ?

Andy : Hier on a écouté Joy Division ‘’Unknown Pleasures’’,  “Animals” de Pink Floyd, et on a un écouté un groupe de Salt Lake City, Tim Dead.

Voilà c’étaient les trois groupes qu’on a écouté dans le van hier. (rires)

Merci à Elodie ( HIM Média ), à Rebecca et Andy, et à Nadèje et Faustine ( DRF Crew )

https://subrosausa.bandcamp.com/

 

 

 

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire