Interviews — 16 juillet 2018 at 11 h 00 min

[INTERVIEW FESTIVAL DE NEOULES ] CORENTIN – Directeur du Festival

by

Bonjour à vous : 28 ème édition du festival de Néoules. Très peu de festivals voire micro festivals dans votre cas peuvent se targuer d’être encore là après tant d’années, quelle est la force d’après-toi de ce festival , même si pour toi cela ne fait que 4 années aux commandes?

Je pense qu’il y en a plusieurs. La première c’est le lieu qui se prête totalement au style de musique qu’on programme. Et ensuite la force humaine, on est tous à 100% bénévoles que ce soit moi président , l’ensemble du conseil d’administration et des personnes qui travaillent sur le festival. C’est quand même une sacré structure, on est 10 personnes à l’année dans l’asso et 150 le weekend du festival. On est rodé, on a plusieurs chefs de poste, une responsable des bénévoles, des planning,des repas, des régimes alimentaires etc … on est une  espèce de micro-entreprise, avec 150 bénévoles quand même, donc en fait on est une grosse asso.

Un festival au concept simple chaque soirée à son style, pourquoi cette volonté alors que se cantonner à un style pourrait peut-être brasser un public plus stable ?

Parce qu’on aime tous les styles. Dans le CA on a tous les âges, regarde, moi je suis le plus jeune avec 25 ans et ça monte jusqu’à 50 ans. On a un public qui vient les 3 soirs et qui aiment venir découvrir des artistes dont ils ont entendu parler sur les réseaux sociaux ou grâce au bouche à oreille.

Quels sont les nouveautés du festival cette année? On sait que vous aviez doté votre fest d’un camping, quel est le petit plus ajouté cette année ?

Tu parles du camping: les filles qui travaillent sur le camping l’améliorent d’année en année, cette année on a préparé de la déco, un coin un peu lounge avec de la déco des canapés, et on a préparé des petites animations, comme un concours de pétanque, ou des ateliers graffs pour occuper nos festivaliers. La deuxième nouveauté c’est l’échange des soirées à thème, on est passé de la première soirée rock qu’on a mis le samedi et on a mis le jeudi soir la soirée electro, les publics étant un peu différents on s’est dit que c’était peut-être mieux pour permettre à tout le monde profiter de l’intégralité de la soirée.

Qui s’occupe de la prog chez vous et est – ce que tout le monde a un droit de regard là-dessus ?

David Han est notre programmateur attitré, lui il démarche et se fait démarcher par les divers boite de prod , françaises, européennes voire même mondiale. Il reçoit des albums, et après on se retrouve autour d’un bon repas et on décide tous ensemble de qui ont met qui on ne met pas.

Parle-nous un peu de cette prog 2018 !!

Alors on va donc commencer par des sons électro, dub, trans, avec Hilight Tribe et High Tone. Le vendredi se sera Reggae avec en tête d’affiche Alborosie et Roy avec Joe Arriwa et le dernier soir ce sera rock, musique du monde avec Les Fatals Picards et Les Sales Majestés.

A une époque vous aviez décidé de faire le fest sur quatre jours pourquoi un retour en arrière? Pourquoi ne pas profiter des infrastructures mises en place pour proposer à une orga différente de proposer une affiche complémentaire pour un jour de plus ?

On a fait une seule édition sur 4 jours pour les 25 ans du festival. On a demandé à la mairie de voir si c’était possible de faire 4 jours, ça a été autorisé exceptionnellement pour les 25 ans. On a demandé il y a quelques temps pour refaire ça mais ils nous on dit non, il ne faut pas abuser, trois soirs c’est bien. Et puis même pour nous, trois soirs c’est déjà énorme on est déjà sur les rotules. Et on a pas mal de voisins. La plupart d’entre-eux sont avec nous, reçoivent des invites, des promos et viennent sur le festival, mais il y a d’autres voisins qui ne l’entendent pas de cette oreille-là.  Après coorganiser quelque chose avec une autre prod, n’est pas pour l’instant envisageable. Et puis c’est un coût. Le samedi, à la fin du dernier concert tout est démonté de manière à ce que tout soit rendu le lundi histoire de payer le moins possible.

A une époque il n’y avait pas trop de punk rock , etc, depuis quelques années, on voit la prog se modifier et accueillir des groupes plus rock’n’roll est-ce qu’un jour Néoules offrira une journée Metal ?

(rire) C’est vrai qu’à une époque il n’y avait pas beaucoup de rock, je pense que c’est dû au programmateur. C’est vrai que depuis 2015 on essaie de diversifier la prog. On verra de quoi demain est fait.

Des assos, des artistes du coin, un festival pour les gosses, Néoules ce n’est pas que sur le domaine de Châteauloin, parle-nous un peu de ce qui gravite autour du festival ?

Oui le Festi’Minot ça fait déjà , si je ne me trompe pas 10 ou 11 ans. C’est en journée en plein centre du village, aucune voiture dans le village accès libre aux piétons, il y a des ateliers, des animations musicales, des jeux de pistes, des jeux en bois, des livres  une petite buvette, c’est toute une équipe féminine qui s’occupe de ça, souvent c’est des institutrices, des filles qui s’occupent du perisco, et qui se retrouvent pendant trois jours avec leur déco et ce qu’elless ont préparé en amont. Ca plait énormément à la mairie et au centre aéré de Néoules et il y a beaucoup de bus de centre aéré  extérieur qui viennent, depuis Toulon, depuis La Valette. Il y a un trésor caché dans le village ce qui permet aussi de faire découvrir le village. Là on s’est associé avec une asso qui cogère ça, avant c’était nous qui nous nous en occupions pleinement mais on a perdu les bénévoles qui s’occupaient de ça. Cette asso est pleinement intégrée à notre travail, ils ont un budget attribué avec nous et la commune, ils participent aux réunions avec nous,  et parfois même le soir ils viennent nous filer un coup de main sur le festival.

Tu parles d’investissement  de la commune, ça représente quoi ?

20 000 euros je crois, et l’ensemble des collectivités, conseil départemental et la région PACA représente moins de 15 % et le reste c’est de la débrouille, les partenariats à droite à gauche.. Et c’est aussi la billetterie, si on a mis en place une billeterie au mois de décembre car des personnes nous contactent pour savoir s’ils peuvent accès à la billetterie pour Noël sans même connaitre un seul nom, nous ça nous fait plaisir aussi.

Objectif 6000 personnes sur le festival … si cela ne se passe pas comme ça vous mettez la clef sous la porte ?

Non je n’espère pas !!

A l’heure du crowfounding est-ce une pratique à laquelle vous auriez recours pour sauver votre festival si celui-ci bat de l’aile ?

Le festival bat de l’aile, l’équipe du festival a récupéré l’association endettée et nous le sommes toujours. Nous avons essayé cette technique il y a plusieurs années mais ça n’a pas marché. Après on a fait ça en 2015 je crois et on était pas rodé pour ça. Vu qu’on n’a pas récolté grand chose on a annulé.

On sait que les artistes peuvent avoir des demandes assez farfelues est-ce le cas de Néoules avec les artistes accueillis ?

Ecoute je ne trouve pas qu’il y ait de trucs aussi fous que ça, au début cela m’étonnais mais quand je regarde les rider je me dis que il n’y a rien d’exceptionnel. Mais il y a des années des jamaïcains nous ont demandé du cannabis, on leur explique que ce n’est pas possible et qu’en France ce n’est pas légal. Après on reçoit les artistes au petits oignons, on a des bénévoles aux loges qui sont tops et les artistes repartent enchantés. Et je pense qu’ils doivent en parler entre eux. On travail souvent avec les mêmes boites de prod donc les gars savent qu’en juillet il y a Néoules, ils savent qu’ils seront reçus pépères, ils sont logés dans des hôtels ou des gites avec piscine, quand les mecs nous demandent tel ou tel rhum même si on l’a pas les gars nous le disent « on est là pour profiter et jouer ne vous prenez pas la tête ». Quand je vois certains autres collègues sur d’autres festivals qui se font emmerdés par les artistes, nous on a pas à se plaindre.

Festival avec une équipe bénévole, éco festival revendiqué …. C’est quoi le futur du festival de Néoules ?

Que ce soit vraiement un éco festival, on est pour l’instant en pleine démarche pour être éco festival. Il faut emmener des chiffres et du concret pour avoir le label. Par exemple sur la collecte des déchets, en 2016 on a collecté tant, il faudra réduire, il faut faire participer les producteurs locaux, il y a plusieurs points à mettre en place, certains seront difficiles à atteindre d’autres sont déjà mis en place comme les cendriers de poche, les eco cups, cette année on passe en éclairage LED et j’espère vraiment que l’an prochain nous soyons labélisés eco festival.

Quelle est la question que tu aurais aimé que je te pose ?

Bonne question j’en sais rien du tout !!

Je te laisse le mot de la fin et te remercie beaucoup

J’espère que cette année ça va marcher, que le public soit présent, qu’on ait un beau temps et qu’on arrive à payer nos dettes pour ne pas aller pleurer chez nos banquiers et que le festival vive de très longues années.

Merci à  Fanny ( regis néoules) Alexa (HF Dream Team) et Corentin ( directeur de Néoules )

On vous rappel que le festival aura lieu dans le Var les 19 20 et 21 juillet on ne peut que vous inviter à y venir ça va être vraiment bon !!

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 4    Moyenne : 2.5/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :