Chroniques, Made In France — 29 mars 2019 at 11 h 35 min

HELLBATS – How We Learn To Die

by

En Franche Comté on a le droit à toute une tripotée de groupes qui naissent et meurent aussi vite dans un local de répète. Et il y a ceux qui traversent le temps, ceux qui ne font pas trop parler d’eux car leurs membres sont souvent actifs sur plusieurs groupes, mais qui, dès qu’ils sortent un truc font l’unanimité. C’est le cas des Hellbats qui sait attiser la curiosité de ces fans et rendre chaque prestation et chaque sortie délectable.

Après quelques concerts en 2016 et 2017 le groupe sort son DVD retraçant son roadtrip aux USA, en mai 2018 ils s’enferment en studio pendant 5 jours pour y enregistrer 5 morceaux et sort maintenant l’excellent How we Learn To Die.

Tout d’abord parlons un peu de l’artwork qui n’est autre en définitve que la symétrie de la pochette du »Kiss Your World Goodbye » ..enfin à quelques détails près.  On connait la passion de musiciens pour le monde du surf rock c’est donc sans surprise qu’on a de la reverb à fond tout le long, mais on connait aussi le goût pour le punk rock groovy et catchy, tu sais, pas forcément celui qui nous donne envie de nous foutre sur la gueule mais celui qui te fait lentement headbanger dans ton coin. Celui qui s’infiltre par tes oreilles et vient s’immiscer dans chaque partie de ton corps. D’ailleurs le son de l’album est excellent mais, j’ai envie de dire normal … il sort de chez Francis Castes.  On dit au revoir aux expériences de contrebasse et on profite du son bien rond de la basse de Franz. On admire la justesse de frappe de Tom Toxic et on se délecte des textes scandés tel un gouroux. Pas de chichi l’auditeur est emporté des les premiers riffs de « When my neighbours drown » avec son refrain plus qu’unificateur. Que dire du reste de l’album si ce n’est que dans la même ligne s’enchaîne à merveille le très smart « I Am Them ». En définitive quand vous avez écouté Hellbats depuis le début vous verrez que leur ligne de conduite n’a strictement pas changé et que le groupe n’a rien perdu de sa teneur et prouve une fois de plus que dans son style il excelle.

Ha oui ils peuvent être fiers car des groupes comme ceux-ci il n’y en a pas des masses qui persistent et signent et continuent sans jamais bouger d’un pouce, sans jamais vendre leur peau à une maison de disque ou qui que ce soit. Cette album est une vraie pépite et une bouffée d’air pure pour nos oreilles. Je vous le recommande vivement et il est à consommer sans modération.

https://hellbats.bandcamp.com/

http://www.productions-impossible.com/

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 11    Moyenne : 3.3/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :