Concerts — 12 juillet 2017 at 11 h 00 min

GAROROCK 2017 – 21e édition – 30/06 – 02/07 – Marmande

by

GAROROCK, encore un plaisir d’être de retour sur la Plaine de la Filhole pour un week-end sous le signe de la fête. Même avec la pluie et la boue au rendez-vous, tu nous as offert de nouveau une édition extraordinaire, l’amusement, la joie et la musique étaient tous présents comme à leur habitude.

Pour ce premier jour, la pluie et la boue étaient au rendez vous mais ce n’était pas un soucis, l’ambiance et les festivaliers étaient présents.

J’arrive pour la fin de GEORGIO, il conclut son set avec le morceau « Héra » et bain de foule, son titre raisonne dans toute la plaine, c’était beau à voir, une bonne découverte, sans oublier la présence du guitariste WAXX à ses côtés. J’enchaîne toute suite avec le concert de l’ancienne chanteuse de GOSSIP : BETH DITTO ; la setlist est un mix entre ses propres morceaux et les tubes de GOSSIP, elle nous offre un concert totalement décomplexé et déjanté. Seul bémol pour moi, c’est le fait que dès qu’elle commence à donner de sa voix, le jeu de scène s’arrête et on se retrouve avec une ambiance molle.

Pluie et boue toujours présentes n’empêchent pas le bon déroulement de la journée et des concerts. Au contraire, le fun est encore plus présent.
Arrive l’heure de , grande découverte de cette édition pour moi, le show bouge, les chansons sont reprises en cœur, aucun mouvement de mou, et MØ est physiquement comme vocalement explosive sur scène, son concert se termine sur son featuring avec Major Lazer, « Lean On » achevant ainsi un concert qui était excellent de la première note à la dernière.

Juste après MØ , c’est le moment de s’hydrater pour enchaîner avec sans doute le concert que j’attendais le plus de ce premier jour : LITTLE BIG. Ils nous on offert une setlist juste parfaite de A-Z rien à redire, du pogo, du gros son, un groupe qui se défonce sur scène, un concert hors normes. Le seul défaut, ne venait pas du groupe mais de la fosse, une grande partie du public ne s’attendait pas à subir autant de mouvement de foule et de pogo, ce qui est bien dommage car le show en a perdu de sa force et son hystérie.

On arrive sur le dernier du concert du soir pour moi, LITTLE BIG finissant au début de PHOENIX, je rate le début. Mais ce n’est pas un soucis car seconde fois que je les vois. PHOENIX offre une prestation sublime, un show extrêmement bien rodé ; où le groupe dévoile toute son expérience accumulée lors de leurs nombreuses années de service. La première fois était magique la deuxième fois l’est tout autant.

Deuxième jour pas de pluie, toujours autant de boue mais ça ce n’est qu’un détail ridicule. Grosse journée de prévue, et elle commence par FLATBUSH ZOMBIES. Que dire? Ni déçu et ni surpris, un concert de rap US comme il y en a tant mais ça reste pour autant toujours un plaisir à faire.
Second concert de la journée pour moi, LONDON GRAMMAR, le résumé est simple : une voie magnifique et puissante mais un type de concert pas du tout adapté en festival. Si je devais les revoir, ça serait avec plaisir mais en salle. Je ne finis pas le concert car le show que je voulais voir du week-end se trouve être à cheval sur le même horaire : HO99O9.

HO99O9, du punk hardcore comme j’aime. Ce concert était un déchaînement de rage autant sur scène que dans la fosse (la preuve, j’ai pris deux k.o technique dans le pit), c’était exactement ce que le public demandait et ce que le groupe nous a offert, en deux mots : le pieds absolu ; à voir et revoir sans modération. 
On enchaîne ensuite avec MIA, je le dis de suite musicalement parlant ce n’est pas ma tasse de thé. Sur scène, elle est dans son délire et l’assume pleinement, ce qui offre un show plutôt en couleur même si à certain moment j’en perdait le fil. Je suis plutôt content de l’avoir découverte sur cette édition même si je ne suis pas réellement convaincu. 

Encore un concert chevauchant le même créneau horaire : MAT BASTARD. N’ayant pu voir q’une seule partie du concert, je peux dire que pour le peu que j’ai vu, c’était un bonheur visuel et auditif, un plaisir immense de voir le rock français aussi bien défendu sur scène. C’est exactement le genre d’artiste que, même si tu les as déjà vu en live, le plaisir de la découverte est toujours là lors du second live, etc. MAT BASTARD sur scène à consommer sans modération.

Cette seconde journée se terminera pour moi, par un détour au stand de nourriture. Je profite ensuite de l’ambiance de VITALIC OCD de loin, une bonne découverte, j’irai le voir de plus près une prochaine fois.

Dernier jours…c’est toujours triste de se dire que c’est la dernière journée d’un si bon week-end. On commence avec MILKY CHANCE  et mon avis est simple : c’est joli musicalement et très agréable à écouter mais ce n’est pas ce que je recherche quand je vais en festival. Je pense que c’est comme LONDON GRAMMAR, pour en profiter pleinement il faut les revoir en salle.

Ça enchaîne avec PETIT BISCUIT. Troisième fois que je le vois et toujours la même incompréhension, je ne comprends pas toujours l’intérêt de celui-ci sur scène même si je l’accorde les sons qu’il produit sont loin d’être mauvais. 

Après cette nouvelle déception, j’enchaîne avec MAC MILLER, ne connaissant pas trop l’artiste, je regarde ça de loin. A ma grande surprise j’ai passé un bon moment même sans connaitre aucun titre. Ca bougeait, le concert était totalement groovy ; ce fut une bonne découverte live mais je ne pense pas que c’est pour autant que je mettrai ses morceaux dans mes playlists.

Enfin, la dernière ligne droite, et elle commence avec ROYAL BLOOD, c’est simplement un bassiste plus un batteur et surtout du bon gros rock comme on aime. Ils nous ont offert un show décontracté rempli de talent. 

Dernier concert de la journée, celui que j’attendais le plus de ce week-end, un rêve de gosse qui se réalise : JUSTICE. Le concert était parfait, l’ambiance était au rendez-vous, une setlist juste parfaite… que demander de plus? Leur set était comme je me l’imaginais depuis que je les suis, soit leur premier album. Ce show était magistral, un vrai voyage au pays du son, c’était sans aucun doute pour moi, le concert qui à marqué cette édition. JUSTICE nous a dévoilé tous leurs talents, c’était un concert juste exceptionnel.

GAROROCK (organisateurs et bénévoles) encore merci à vous, c’est ma cinquième édition et toujours aucune déception, j’espère retrouver une programmation de qualité et une ambiance de fête tout comme cette année pour la 22e éditions, à l’année prochaine GAROROCK.

Site officiel du festival : https://www.garorock.com/

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire