Chroniques — 25 janvier 2017 at 7 h 39 min

FACE YOUR MAKER – Ego Death

by

Face Your Maker est un groupe formé en 2010 à Los Angeles, Californie aux États Unis. Le quatuor composé de Ramses Molina à la basse, de Kiki Molina à la guitare, de Daniel Lopez au chant et de Dom Melendez à la batterie joue un bon gros deathcore lent, puissant à l’image d’un mammouth préhistorique prêt à tout écraser sur sa route. Après deux EP Dissolution et Bloodtides sortis respectivement en 2012 et 2014, les américains reviennent en fin 2016 avec leur premier album Ego Death.

Je n’ai pas eu l’opportunité d’écouter leurs deux EP donc ce sera avec un regard complètement neuf et innocent que j’essaierai de retranscrire mon ressenti. Ego Death est un album assez court, 38 minutes pour 10 titres. Dès le début ça se passe très bien puisque le premier titre Rubicon nous plonge direct dans l’ambiance. C’est très puissant, carré rythmiquement et on sent tout de suite que les mecs ne sont pas là pour plaisanter. La plupart des titres se valent même si certains comme Haunting et Fate sont carrément un cran au-dessus des autres point de vue violence. Il existe un problème majeur dans ce premier album de Face Your Maker : tous les titres sont bien sympas un à un mais l’album entier devient au fur et mesure pesant pour ne pas dire chiant à la longue. Même au bout de plusieurs écoutes, on a l’impression que toutes les chansons se ressemblent et sont construites plus ou moins de la même manière. Le début est en général bien cool mais au bout de quelques temps, l’ambiance devient lourde et répétitive, ce qui est fort dommage car les californiens ont du potentiel mais ne l’exploitent pas comme ils le devraient. Si vous n’êtes pas de mon avis, vous pouvez écouter un album de Thy Art Is Murder et vous comprendrez bien vite ce qu’il est possible de faire…

http://www.faceyourmaker.com/

http://siege.global/

Note de la rédaction
Votes du lecteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :