Chroniques — 31 août 2020 at 13 h 41 min

EN MINOR – When The Cold Truth Has Worn It’s Miserable Welcome Out

by

 

Après de multiples groupes, collaborations, apparitions (Pantera, Down, Superjoint Ritual, Christ Inversion, Phil Anselmo and the illegals etc), revoilà PHIL ANSELMO sur le devant de la scène avec son projet « EN MINOR » et le nouvel album « When the cold truth has worn its miserable welcome out ».

Le groupe composé de PHIL ANSELMO, STEPHEN TAYLOR (Superjoint, Phil Anselmo and the illegals, 16 horsepower, Worehand…), KEVIN BOND (Superjoint, Christ Inversion…), JIMMY BOWER (Eyehategod, Down, Superjoint), CALVIN and JOINER DOVER (the Dover borthers), STEVE BERNAL (Temple Symphony Orchestra) nous dévoile un album expérimental, sombre et éclectique. En s’immergeant dans ce style particulier, on semble perdu en plein western à la sauce Tarantino.

La voix d’ANSELMO est grave, très grave, à la Nick Cave, parfois écorchée ou même posée de manière entêtante derrière le panel d’instruments. Un style vocal doux par rapport a ce que l’artiste nous offre habituellement avec ses autres projets musicaux mais qui résulte d’un changement délibéré de rythme. On y ressent beaucoup de douleur, de mélancolie et d’ailleurs ANSELMO qualifie lui-même sa musique de « Depression-core » : « ce n’est pas une musique de fête, c’est une musique pour tuer la fête ! ». Vous serez prévenus qu’EN MINOR n’égayera pas vos soirées POST-COVID !!!

Mais la mélancolie de l’album n’est pas dû aux récents événements mais plutôt à un long cheminement personnel puisqu’ANSELMO travaille ses titres depuis l’enfance. Il dit même avoir trouvé l’inspiration dès l’âge de 9 ans avec sa première guitare et ses premières compositions, elles-mêmes retravaillées en 1988 avec l’achat d’un enregistreur 4 pistes. Tout cela finalisé à la Nouvelle Orléans dans son repaire d’artistes et avec la rencontre de Stephen Taylor en 2012 et surtout l’envie de rompre avec le Heavy Metal et les gros studios.

EN MINOR c’est une expérimentation, une quasi thérapie musicale même si, de parole même de PHIL ANSELMO,  l’appréhension de présenter des titres bien différents est belle et bien là.

De ce nouvel album un 1er single « Blue » est déjà à l’écoute. Ce titre n’a pas été choisi au hasard mais plutôt en référence à ses paroles d’où est tiré le titre de l’album.

Des titres donc assez obsédants, noirs, lourds, mais aussi mélodiques et calmes qui puisent leurs racines dans le folk et le rock plutôt dark.

Un album qui sort de l’ordinaire mais qui surprendra à coup sûr les fans de la première heure du sieur ANSELMO même si sa voix, ici envoûtante, emportera le plus récalcitrant vers de nouveaux horizons.

 

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :