Chroniques — 13 novembre 2020 at 10 h 28 min

DANCE LAURY DANCE – C’est ça

by

Aller hop les gars on sort les bières, on retrouve ses potes et on se prépare pour une bonne grosse teuf en règle. Ha ben non c’est vrai y’a un putain de pangolin qui a bouffé une chauve souris. Pas grave on garde les bières, on chope sa femme, son chat, ses gosses et c’est parti pour du stage diving depuis la table et des circle pit autour du canapé. Non parce que cet album ça fait quand même 6 années qu’on l’attend. « ouais mais en France pourquoi vous attendez Dance Laury Dance ? » Pourquoi ??? mais bordel parceque quand était sorti Hellalujah on s’était pris un marteau dans les dents, et pas un petit, tu vois le genre celui de Nicky Larson, le gros marteau de 10 tonnes. Faut dire que le quintet, passé en quartet et revenu en quintet ( c’est bon vous avez suivi parce que ça va être pire qu’un kamoulox cette histoire)  avait mis la barre très haute avec leur précédent album, alors autant dire qu’on les attend au tournant. Et là ben on a droit à ça …  » C’est ça ».

Bon commençons par le commencement : la pochette. Il va où là ? non parce que les cabines téléphoniques préhistoriques comme celle-ci ça fait belle lurette que ça existe plus !! ho mon gars t’as pas de portable ? peut-être que tout se passe derrière la cabine … il a peut être juste envie de pisser ? Après les textes … pleins de légèretés et de sobriétés comme d’habitude par contre ils ont fait le choix du français … ben oui les gars pour une fois qu’un groupe chante en français on va pas s’en priver, surtout qu’aujourd’hui les groupes français eux, préferent chanter … en anglais. Moi je dis ouiiiiiiii!!!

Bon et le riff dans tout ça ? PUTAIN MAIS CA GROOVE SA RACE. Ouais je sais c’est vulgaire, je rêve d’avoir ces  » nuits sans journées« , de rencontrer  » le magicien« , de finir  » comme Sylvain » et j’en passe. Y’a du groove sévère, en fait y’a tous les éléments d’un grand disque de rock’n’roll, du riff qui tabasse, une basse bien ronde, une batterie tantôt minimaliste mais juste , tantôt tonitruante, des vocales de toutes beautés avec des chœurs au poil (comme par exemple sur  » comme sylvain » ) y’a du riff de blues, y’a un peu de punk, et franchement ça donne un bon coup de frais au genre. Quand je vois que les gens vont aller se précipiter sur le prochain AC/ DC j’ai envie de dire … gardez votre thune et donnez la à qui le mérite. Bon allez il y a parfois un poil de branlage de manche en trop à certains endroits mais , le fait que le groupe ait repris deux guitares ça contre balance cette sensation car il y  a une belle complémentarité dans le song-writing. Et puis on se prend des gros coups de poings dans les gencives avec le titre d’introduction tout comme avec  » Mort à la gamique ». Je vais pas vous l’album en reuve, mais il y a une chose que je veux pas entendre  » ces mecs c’est les ultra vomit du Québec « . Que dalle les gars y’a vachement plus de cachet dans leur musique et moins de prétention.

Ha bordel qu’ils sont loin les concerts du Molotov à Marseille, qu’il est loin le concert au Hellfest, j’espère juste que leur prochaine tournée les emmènera à nouveau par delà les océans et qu’ils reviendront nous botter le derrière en règle. En attendant je ne peux que t’inciter à regarder ceci http://www.rocroulant.com .

Et si t as pas compris qu’il fallait absolument te procurer leur album ben commande le sur le net , avec un peu de chance la poste te l’enverra en bon état, mais ne pas avoir cet album dans ta discothèque serait une erreur à ne pas commettre.

https://dancelaurydance.bandcamp.com/album/cest-a

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :