Chroniques — 3 novembre 2017 at 11 h 02 min

CONVERGE – The Dusk In Us

by

Converge ont–ils réellement encore besoin de prouver quelque chose ? A chaque sortie du groupe, les gens se ruent sur le peu de matière qui leur est livrée en pâture. Depuis leur dernier album «  All We Love We Leave Behind » en 2012, ceux-ci n’ont tout de même pas chômé : un split album avec Napalm Death, un live de Jane Doe, un single sorti dernièrement et voilà que les gars ont trouvé le temps de nous pondre leur « The Dusk In Us ». On avait déjà eu une belle mise en bouche avec «  I Can’t Tell You About Pain », mais le groupe est allé encore plus loin dans le groove, la mélodicité et l’agressivité de sa musique, sur tout le reste de l’album. Et franchement, quand j’entends Bannon qui continue après toutes ces années à déverser ce chant qui sied si bien à Converge, je me demande bien ce qui pourra  arrêter le combo.

Que dire de «  Under Duress » et son rythme tranchant et lancinant ? Il n’y a pas à dire, le combo est en très grande forme, la technicité des instruments est toujours parfaite, et en plus avec le temps je trouve que la musique est vraiment beaucoup plus compréhensible et digeste pour les non-initiés. Il y a toujours une petite « balade » sur les albums de Converge, et le titre « Reptilian » et son intro procureront quelques jolis frissons, le titre éponyme également devrait tirer son épingle du jeu même si, au milieu de tout ça, il fait un peu « hors contexte ». Il n’y a pas grand chose à jeter dans cet album, aussi bien en termes de songwriting que de puissance musicale. On notera les deux grosses tueries que sont «  Broken by Light » et «  Cannibals », qui sont juste des armes de destruction massive. On a toujours eu le droit à de très belles pochettes chez Converge et, sur ce coup, le groupe ne déroge pas à la règle.

Ça fait du bien après 5 ans d’avoir de quoi se mettre un truc entre les oreilles. Converge effectue un retour gagnant mais ça, personne n’en a jamais douté. Tout comme les tartines qu’on va se prendre en live, y’a aucun doute la dessus non plus. Une boucherie dans les règles de l’art comme a toujours su le faire Converge !!

https://www.convergecult.com/

http://epitaph.com/

 

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire