Chroniques — 4 mai 2018 at 11 h 03 min

CALIBAN- Elements

by

Tiens, un nouvel album des teutons de Caliban ? Le 38ème non ? Ah seulement le 11ème ! En vingt ans de carrière la régularité des métalleux n’a plus à faire ses preuves. Du travail de pro, diraient certains (oui je sais, c’est Bosch comme humour).

« Elements » donc, nouvel effort des metalcoreux d’Hattingen, joli petit port de pêche d’Outre Rhin. Pas de panique, les femmes et les enfants peuvent rester, aucune surprise à l’horizon, 15 titres forgés au même modèle, une petite touche de chant clair, de la poésie au micro et à la double pédale, la petite touche en allemand (un seul morceau cette fois) pour le coté exotique des fans pré-pubères perdus dans leur cours de Goethe. Tokio Hotel style en somme, en plus burné.

Si l’excellent « Gravity » avait marqué une évolution mélodique intéressante (bien que fortement contestée par les fans) avec cette touche si sombre chère au groupe appliquée à des titres plus posés (« Broken » ou « The Ocean’s Heart » notamment ou plus tôt le dantesque « Good Man » sur « Ghost Empire »), on cherche un peu sur cette galette le killer single, les 2 premiers étant sans surprise avec les très classiques « Intoxicated » et « Before Later Becomes Never ». Clins d’oeil du groupe, on retiendra les titres d’ouverture, « This is War » marquant le retour au Caliban traditionnel et le titre de cloture, « Forsaken Horizon », titre de….. 2009 mais remis au goût du jour. On connait ses classiques, pas de drame shakespearien sans une conclusion digne de ce nom.

Loin d’être inoubliable, ce nouvel album de Caliban mérite toute de même une oreille attentive. A retrouver en live au Download Festival cette année.

www.calibanmetal.com
www.centurymedia.com

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :