Chroniques — 12 septembre 2018 at 11 h 36 min

ANGELUS APATRIDA- Cabaret de La Guillotine

by

Même si vous n’êtes pas familiers de ce groupe, vous avez déjà dû voir leur nom inscrit sur l’affiche de festivals comme le Hellfest ou le Motocultor. Le combo Galicien est habitué depuis de nombreuses années à casser des nuques en ouverture de fest ou en milieu d’aprèm, le plus souvent en plein cagnard. Leurs shows sont souvent explosifs, appréciés du public et leur bonne humeur sur scène est communicative. On est donc en droit de se demander pourquoi le combo n’a pas le droit à une plus grande exposition ou à des créneaux plus long et tardifs sur les scènes que l’on chérit. Cet album pourrait éventuellement apporter un début de réponse…

Ce « Cabaret de la Guillotine », nom français trompeur, est la 6ème offrande du combo espagnol qui écume les routes d’Europe depuis plus de 15 ans. Guillermo et sa bande n’ont pas chômé, l’album durant près d’une heure. Mais là où le bas blesse, c’est que sur cette heure, à mon sens, beaucoup de morceaux traînent en longueur. A l’exception du titre « One Of Us », qui dure à peine 3mn , le reste des morceaux durent entre 5 et 6 minutes et ressemblent plus à un Best of Thrash rassemblant du Megadeth, du Overkill, du Testament voire du Metallica pour la balade « Farewell » . Loin de moi l’idée de renier les légendes du style, mais quand j’écoute du Angelus Apatrida, je m’attends à du Angelus Apatrida : avalanches de riffs, de violence et aucun répit. La faute m’en revient peut-être, puisque je me suis contenté de les voir plusieurs fois live et de ne jamais m’appesantir sur leur discographie, mis à part sur les titres les plus réputés.

Pourtant lorsque l’album débute avec le titre « Sharpen The Guillotine », on est en droit d’espérer, ça joue vite et très très bien, puis arrive le refrain…Oui je ne suis pas fan de voix claire, oui je suis peut-être intolérant, mais quand j’ai l’impression d’écouter du Trivium, mes oreilles se ferment instantanément. Et ça sera malheureusement le cas pour la majorité des titres de l’album, mis à part sur le « One Of Us » précité, qui est un petit bijou d’explosivité et de violence. Pour le reste on est sur une base Couplet/refrain voix claire/Solo de ouf (on peut au moins leur accorder ça, les gus sont de sacrées bêtes musicalement parlant) assez monotone pour la grande majorité des morceaux…Rudement dommage lorsque l’on sait ce que le groupe est capable de produire sur scène. On notera tout de même le Caméléonisme du chanteur Guillermo, qui mine de rien passe en revu toute la gamme de types de chant Thrash au cours de cet album…On dira ce que l’on veut, chapeau!

Ne vous méprenez pas, si vous êtes fans de Speed Thrash à la sauce Old School, cet album vous plaira assez certainement, mais pour un auditeur modéré du style et partisan du « Plus c’est bourrin, plus c’est bon » avec option Crossover, la pilule à du mal à passer…Tant pis!

 

http://www.angelusapatrida.com/

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :