Chroniques, Made In France — 12 mars 2020 at 8 h 08 min

ANGELLORE – RIEN NE DEVAIT MOURIR

by

 

4 ans et demi après leur dernier album « La litanie des cendres » Angellore revient avec un nouvel album après avoir signé avec le label Finisterian Dead End.

 Ce groupe originaire d’Avignon nous berce dans le doom metal gothique depuis le début du siècle.

Le groupe démarre l’album avec un titre ambitieux de plus de 19 minutes « A Romance Of Thorns » à la fois puissant et varié. Il démarre par un chant liturgique qui fait place ensuite au hautbois et au clavier, qui, à l’aide de la batterie amène au violon ce qui accentue le côté mystique.  Le chant féminin, clair et juste, nous amène dans les strates du metal gothique. L’alternance de passages lents avec notamment la guitare acoustique, le haut bois et le chant clair et rapide avec les riffs de guitare électrique et le chant guttural, soulignés par la batterie nous tiennent en haleine tout au long du morceau.

Nous retrouvons le line-up du groupe habituel, Rosarius (guitare, chant, clavier), Walran (chant, clavier), Lucia (chant, Celin (basse) et Ronnie (batterie), ainsi que des invités pour assurer le violon, la flûte ou le hautbois comme Catherine Arquez (violoniste professionnelle) ou Gunnar Ben du groupe islandais Skálmöld pour le hautbois.

L’album continu dans sa lancée romantique, le premier son étant long et les transitions bien faites les autres morceaux s’enchaînent sans que l’on puisse le remarquer.

« Blood For Lavinia » cependant marque une pause plus rock et entraînante bienvenue.

L’album se termine sur un morceau interprété, une fois n’est pas coutume, en français ce qui nous laisse sur une note romantique et mélancolique. Nul doute qu’il saura trouver son public.

 

https://angellore.bigcartel.com/

 

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 3   Moyenne : 3.7/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :