Chroniques — 24 août 2017 at 11 h 00 min

ALICE COOPER – Paranormal

by

Alice Cooper est de retour avec un nouveau disque et, mine de rien, il s’était déjà écoulé 6 ans depuis le dernier (le correct  »Welcome 2 My Nightmare »). C’est donc avec grand plaisir que je découvre cet album, et avec aussi un peu d’appréhension, puisque je n’ai été emballé par aucun album depuis  »Dirty Diamonds », même si Alice continue régulièrement de m’enchanter sur scène.

Au programme donc : 12 nouvelles chansons, dont 2 interprétées par le Alice Cooper Band original !

Autant couper court au suspense : pas de déception, le disque est vraiment solide, et ça fait vraiment plaisir de voir Alice sortir une production de qualité en 2017. La production – signée Bob Ezrin – est vraiment excellente de bout en bout, même si à ce niveau, l’inverse aurait été très frustrant, et les compos sont excellentes.

Ainsi, l’entrée en matière avec ‘Paranormal’, un vrai morceau d’Alice Cooper, avec une atmosphère prenante, des guitares excellentes, et sur lequel Monsieur Furnier chante avec une voix presque juvénile, comme au début de sa carrière, est une réussite totale. Le titre suivant, ‘Dead Flies’, assez court, avec un bon riff de guitare (superbe son de guitare au passage), fera certainement très bien le taf sur scène, de même que ‘Fireball’, assez Old School.

L’album balaie assez bien les différents aspects qu’on aime chez le Coop, de la chanson aux paroles un peu débile (‘Genuine American Girl’, qui m’a rappelé ‘Lost in America‘ dans l’esprit) à la chanson un peu planante (‘The Sound of A’, un des meilleurs moments du disque), en passant par la chanson rock’n’roll bien prenante (‘Holy Water’, ‘Fallen in Love’). Un petit mot aussi sur ‘Paranoiac Personality’ : un morceau pas forcément révolutionnaire, mais qui restera salement dans la tête, et dont on chantera le refrain à tue-tête en concert, j’en suis persuadé.

Comme pour tous les groupes mythiques de ce calibre, il est probable que beaucoup de gens passent au travers et se contentent de ressortir les vieux disques d’Alice qu’ils écoutent depuis 40 ans, mais ce serait vraiment passer à côté de quelque chose. Je ne m’attendais pas à un disque révolutionnaire, je voulais juste un bon disque, bien efficace et dans l’esprit, et c’est exactement ce qu’on a eu. Saluons la performance d’un artiste qui pourrait se reposer sur ses tubes pour tourner encore 20 ans, et qui fait l’effort de sortir une production de qualité !

En bonus, 6 prises live captées à Columbus, en Ohio en 2016, et qui rappelleront de bons souvenirs à tous les gens ayant vu le Alice Cooper Band sur scène ces deux ou trois dernières années, et qui donneront aux autres, à n’en pas douter, l’envie de réparer l’oubli !

 http://www.alicecooper.com/

http://www.ear-music.net/artists/alice-cooper

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire