Chroniques, Made In France — 13 mars 2019 at 11 h 23 min

ACOD – The Dinive Triumph

by

Il n’y a pas beaucoup de monde qui considérait ACOD comme une valeur montante de la scène, française. Et ce, même au sein de la scène locale provençale. Et pourtant après maintes péripéties ceux-ci ont sur mener leur barque à bien et reviennent avec l’album « The Dinive Triumph »  successeur d’un album totalement différent  » II The maelstrom  » . Et aujourd’hui le trio peut se targuer de partir en tournée avec Decapitated et Craddle of Filth… c’est que le travail a été fait de fort belle manière.

Je dois avouer que j’ai plutôt été accroc aux précédents albums et que celui-ci m’aura valu quelques hésitations quant au jugement à émettre. Mais le constat est là, le combo a décidé de privilégier un côté plus brut, plus obscure, à fortement réhaussé sa musique au Black Metal et a développé beaucoup plus son côté mélodique et orchestral. En effet, il y a une grosse présence des claviers et ce sur chaques morceaux, à base de gros branlage de manche inutile mais des riffs imbriqués à merveille les uns aux autres. Les morceaux s’enchaînent avec aisances et le songwriting est plutôt intelligent. On ne révolutionne pas un genre mais on l’embellit et c’est exactement ce qui est fait avec ce clavier.

Que dire du chant somme tout dévastateur. Là où certains faiblissent, ici il n’y a aucune défaillance et c’est destructeur à souhait. Bon je vais vous passer le cas du batteur, c’est somme toute exécuté avec une précision chirurgicale et un touché sans pareil. Perso je préférais largement avant mais il faut tout de même rendre à César ce qui lui appartient, c’est une tuerie. Je porte une mention particulière au morceau : « Between Worlds » … un véritable bijou en matière d’arme de destruction massive.

Voilà à mon sens un album qui marque le changement et le renouveau de ACOD et qui va lui permettre de marquer les esprits et lui ouvrir de nouvelles portes. On sait que le combo a du être amputé de certains membres et tourne désormais en trio. Je suis curieux de savoir comment l’orchestration rend sans le claviériste mais je ne doute pas que tout a été mis en place pour décoiffer le spectateur.

A mon avis il y a un autre groupe provençal qui devrait s’inquiéter et avoir peur de se faire éclipser sur la scène nationale et internationale car il y a du level et en plus les gars sont des humains ……. Affaire à suivre sur cd comme en live et à consommer sans modération !!!

https://www.acod-music.com/

https://www.sonymusic.fr/

Note de la rédaction
Votes du lecteur
[Total : 4    Moyenne : 4/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :